Familiscope.fr|Phosphore.com |Enfant.com|Vosquestionsdeparents.fr|Creafamille.be|1jour1actu.com|

Ecole maternelle

Aidez votre tout-petit à devenir autonome

Plus votre enfant sera autonome dans les gestes du quotidien, plus il lui sera facile de s’intégrer à l’école et d’assimiler les règles qu’on lui demande d’acquérir. Explications de Claude Halmos, psychanalyste héritière de la pensée de Françoise Dolto et auteure du livre Grandir (éd. Fayard).

 

L’apprentissage de la loi est lié à celui de l’autonomie

Françoise Dolto nous a appris que l'enfant ne peut intégrer la loi que s'il est devenu autonome. Or la loi ne s'apprend pas seulement avec des leçons de morale, des “c'est bien, c'est pas bien”. La loi s'apprend aussi avec son corps et ses émotions.

Pour intégrer l'idée qu'il ne faut pas frapper, il faut pouvoir se mettre à la place de l'autre pour imaginer et presque ressentir ce qu'il éprouve si on lui tire les cheveux, par exemple. En fait, je pense, avec Françoise Dolto, que pour intégrer l'idée de loi, l'enfant doit se sentir “un” à lui tout seul.

Les mains de maman

Or un enfant ne peut être “un” que lorsqu'il devient capable d'effectuer seul, parce qu'on l'y a aidé, tous les gestes du quotidien : se laver, manger, aller au cabinet…

Tant qu'il n'en est pas arrivé là, il vit inconsciemment “les mains de maman” comme faisant partie de son corps. À tel point que je vois des enfants en psychothérapie qui se dessinent sans mains !

Voilà pourquoi Dolto disait qu'un enfant qui n'est pas autonome dans les gestes du quotidien ne devrait pas être accepté à l'école.

Des lois et des règles qui rassurent

L'enfant vit sa nouvelle situation de manière très angoissante : alors que la maîtresse qu'il ne connaît pas doit s'occuper de toute une classe, il est incapable d'aller seul aux toilettes ou de baisser son pantalon. Il ressent alors un sentiment d'invalidité et de déséquilibre. Il est grand parce qu'il est à l'école, mais il se sent petit dans son corps !

Finalement, l'apprentissage de toutes ces règles humaines est un facteur de stabilité : l'enfant ne vit plus alors dans une jungle, mais dans un monde balisé par des lois et des règles. Ainsi, ses angoisses sont beaucoup moins nombreuses que pour ceux qui ne connaissent pas les règles.

 

Le 1 juillet 2011 Claude Halmos, propos recueillis par Sophie Furlaud.

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

444