Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Lecture

Apprendre à lire : c’est plus facile quand on est aidé !

Pour prévenir l’échec scolaire et donner aux enfants toutes les chances de réussir leur CP, deux associations se mobilisent auprès des jeunes écoliers.

 

L’AFEV : un suivi personnalisé sur le chemin de la lecture

Essentielle pour se lancer dans une scolarité sereine, la réussite au CP ne se joue pas seulement entre les murs d'une classe. D'autres facteurs soutiennent les efforts des apprentis lecteurs : l'aisance dans l'expression orale, la familiarité avec le monde culturel, celui des livres en particulier, etc.

C'est dans cet esprit que l'Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) a créé un programme sur mesure pour aider les élèves à mieux négocier le virage du primaire.

Dans les écoles partenaires, les enseignants proposent à certains élèves de bénéficier d'un accompagnement vers la lecture. Si les familles sont partantes, un étudiant bénévole guidera leur enfant sur une année, de la grande section à la fin du premier trimestre en CP.

Deux heures par semaine, il lui rend visite pour lui lire des histoires, et l'aider à s'inscrire en bibliothèque, s'y repérer, etc.

Associée à 280 villes, l'AFEV, qui concentre son action sur les transitions clés de la scolarité, accompagne aussi des collégiens. Au total, elle a suivi plus de 120 000 enfants et adolescents depuis 1991.

Pour en savoir plus : consulter les actions de l'AFEV

Un “coup de pouce” pour le CP

Pour que se produise le “déclic de la lecture”, l'endurance est de mise, car on n'entre pas dans le cercle des lecteurs dès qu'on passe en CP. Pour tenir le cap sur cette route à la fois magique et ardue, les enfants ont besoin d'un soutien régulier.

Afin d'épauler les enfants qui ne bénéficient pas de l'aide de leur famille, l'Association pour favoriser l'égalité des chances (Afsee) a conçu le Coup de pouce Clé (clubs de lecture et d'écriture).

Quatre soirs par semaine, les animateurs des clubs prennent en charge cinq à six élèves de CP. Enseignants, mères de famille ou étudiants, ils sont dans tous les cas recrutés par les municipalités partenaires.

Leur rôle ne consiste pas à refaire la classe après l'école, mais à aborder la lecture sous un angle ludique et convivial. Chaque séance d'une heure et demie suit le même emploi du temps : après un goûter qui leur permet de s'exprimer, les enfants font le travail de lecture donné pour le lendemain, puis de petites activités, avant d'écouter une “belle histoire”.

Tous les parents des participants doivent s'engager à accompagner leur enfant au fil de ce parcours. En juin 2011, le Coup de pouce Clé couvrait 270 villes, et profitait à près de 10 000 enfants.

Pour en savoir plus : consulter le site du Coup de pouce Clé

 

Le 29 septembre 2011 Aurélie Djavadi

Votre recherche