Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Développement de l’enfant : quelle intimité pour les petits ?

Adultes, nous avons tous besoin d’intimité. Qu’en est-il pour les enfants ? Comment respecter leur pudeur et les aider à construire leur univers personnel ? Réponses de Jean-Luc Aubert, psychologue.

 

Un enfant a-t-il besoin d’un espace personnel ?

Jean-Luc Aubert : Oui, mais pas nécessairement d'un lieu à soi dès le plus jeune âge. Ce qui importe dans son développement, c'est la constitution d'un univers personnel à partir de repères matériels et concrets. Le berceau de l'enfant, son petit lit, constitue ainsi son premier espace “à lui”.

Très vite, son doudou et ses jouets feront également partie de son univers individuel. Ces repères matériels contribuent à le rassurer par la constance de leur présence. Ce n'est que bien plus tard, à l'adolescence, que son petit monde s'étendra à un lieu comme la chambre.

Ses repères matériels – ces objets que l'on peut attraper et toucher – s'intégreront alors à un véritable espace délimité. Ainsi, le respect de l'espace personnel d'un enfant passe avant tout par celui de ces choses qui sont “à lui”, et non dans la mise en place de frontières spatiales qui lui sont encore floues.

Quelle est l’origine de la pudeur ?

J.-L. A. : Bien qu'elle y soit plus tard associée, la pudeur ne dépend pas directement de l'élaboration d'un univers personnel rassurant. De 7 à 9 ans, l'enfant entre dans ce que l'on appelait autrefois “l'âge de raison”, c'est-à-dire la période où il prend davantage conscience d'une distinction entre lui et les autres.

C'est à ce moment qu'il réalise également la différence entre son corps et celui d'autrui. Il peut alors avoir envie de fermer la porte de la salle de bains ou de s'isoler lorsqu'il se change : il ne veut plus qu'on le voie nu.

Cela ne veut cependant pas dire qu'il a honte de son corps, mais qu'il a simplement besoin de se l'approprier, de l'apprivoiser. C'est là une attitude naturelle, dont les parents ne doivent pas s'inquiéter.

Est-ce cela “l’intimité” ?

J.-L. A. : La pudeur et le premier espace personnel d'un enfant sont les deux facettes originelles de cette notion que l'on appelle “intimité”.

Bien qu'ayant différentes motivations, elles procèdent en effet toutes les deux au bon développement de l'enfant et formeront ensemble, chez l'adolescent, cet univers conceptuel qu'il désigne comme étant “son intimité”.

Dans ce sens, il est important de bien comprendre et respecter ces “prémices d'intimité” que sont le besoin d'espace personnel et la pudeur des enfants, sans pour autant les confondre avec l'intimité elle-même.

 

Le 10 janvier 2013 Propos recueillis par Denis Beauchamp pour le magazine Toboggan.

A propos de Jean-Luc Aubert

Jean-Luc Aubert est psychologue spécialisé dans le domaine de l'enfance et auteur de Les Sept Piliers de l'éducation - Quels repères donner à nos enfants ?, aux éditions Albin Michel.

Votre recherche

L’orthophonie, à quoi ça sert ?

L’orthophonie, à quoi ça sert ?

Le petit “cheveu sur la langue” de votre enfant ne passe pas avec...

Lire la suite de l'article
La démotivation chez les ados

Les ados et la démotivation

Un adolescent donne souvent l'impression de ne s'intéresser à rien, de ...

Lire la suite de l'article
Les ados et l'autorité

Les ados et l'autorité

L'entrée en adolescence va souvent de pair avec une remise en cause de ...

Lire la suite de l'article
automutilation à l'adolescence

L'automutilation à l'adolescence

Lacérations avec un cutter, brûlures de cigarettes, ces blessures qu'un ...

Lire la suite de l'article
L'anorexie à l'adolescence

L'anorexie à l'adolescence

Toutes les adolescentes qui font un régime drastique ne sont pas anorexiques....

Lire la suite de l'article