Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Scolarité

Tweeter en classe, c’est la classe !

Tablettes numériques, compte Twitter en classe, tablettes tactiles, tableau interactif, iPod… de plus en plus de classes expérimentent les outils numériques. Des enseignants nous expliquent ce que cela apporte aux élèves.

 

 

Ils ont 5 ans, sont en grande section de maternelle et possèdent déjà leur compte Twitter. Philippe Guillem, professeur des écoles très 2.0, nous fait le récit de cette expérience pédagogique ultra-connectée dans une école de Talence (33).

Les abonnés aux tweets ? Les parents

Dans la classe de moyenne-grande section de l’école maternelle Albert Camus à Talence, la journée commence toujours de la même manière. « Nous faisons une petite conférence de rédaction pour choisir le sujet du tweet que nous allons rédiger et poster sur le réseau social, afin qu’il soit lu par nos abonnés », explique Philippe Guillem.

En l’occurrence, les abonnés des petits tweetos sont essentiellement leurs parents. Les propositions fusent : à l’école, il s’en passe des choses qu’ils ont envie de raconter ! Après un rapide vote, tout le monde semble d’accord pour évoquer la fabrication de perles en papier qui a eu lieu la veille.

L'art de constuire des phrases

« Nous utilisons le principe de la dictée à l’adulte. Je pars d’une phrase qui leur vient spontanément et je l’écris au tableau. Je les guide vers une phrase grammaticalement correcte, petit à petit, en les amenant à se questionner », décrit l’enseignant. « On a fait des perles », propose Antoine*. « Mais qui est-ce on ? », demande Philippe Guillem. « Les enfants de la classe, donc on peut dire : ‘‘Nous avons fait des perles’’ », rétorque Lucie. « Ce verbe faire, on a déjà vu qu’il n’était pas très précis, par quoi pourrait-on le remplacer ? », relance l’enseignant.

 

Au fil des transformations, la phrase devient : « Nous avons fabriqué des perles en roulant du papier cadeau autour d’une paille. » C’est celle-ci que les parents découvriront le soir, en consultant le compte Twitter de la classe.

 

« Cet exercice quotidien leur permet de penser l’écrit avant de le mettre en œuvre l’année suivante. Quand ils arriveront au CP et apprendront vraiment à écrire, ils auront déjà acquis des réflexes de construction de phrases, de justesse grammaticale et de précision du vocabulaire, insiste Philippe Guillem. Ils sauront parfaitement faire la différence entre le langage oral et le langage écrit. »

Du bon usage des réseaux sociaux

Cette expérience permet aussi aux jeunes élèves de se familiariser avec le bon usage des réseaux sociaux. Ils se questionnent en permanence sur ce que l’on peut écrire ou pas sur Twitter. Faut-il par exemple mettre le prénom de l’élève dont on raconte une grosse bêtise ? « Non, ont finalement répondu les petits tweetos. Cela lui fera de la peine et aussi à ses parents. »

 

« Ce n’était pas une injonction des adultes, mais une prise de conscience des conséquences que peut avoir la publication », note leur enseignant. Même débat quand un nouvel abonné demande à être accepté. Ainsi, un représentant de meubles pour enfants a été refusé, sans autre forme de procès. « On écrit pour nos parents, pas pour un marchand de meubles ! », ont objecté les enfants.

 

Car la finalité de ce compte Twitter est parfaitement claire pour eux : tenir les parents informés de ce qu’ils font à l’école. « Cela n’est pas intrusif car ce sont les élèves qui décident de ce dont ils veulent parler » commente Philippe Guillem. Quand Twitter permet aux parents de rentrer à l’école, sans effraction !

* Les prénoms ont été changés.

 

Le 17 décembre 2013
Isabelle Gravillon
© Enfant Magazine
Illustration : Fanatic Studio-Thinkstock

Votre recherche

Comment observer le ciel ?

Comment initier les enfants à l’astronomie ?

A la jumelle, au télescope (pour les plus grands) ou avec un solarscope, les...

Lire la suite de l'article
Des cahiers de vacances sur Nintendo DS

Des cahiers de vacances sur la console Nintendo DS

Vous connaissiez les cahiers de vacances que l'on retrouve chaque été dans...

Lire la suite de l'article
Le nouveau musée de la BD à Angoulême

Le musée de la bande dessinée à Angoulême

Des premières planches mythiques aux mangas, découvrez en famille tous les...

Lire la suite de l'article

Lycée, grandes écoles, fac, IUT : inscriptions de dernière minute

Rien ne se passe comme l’aurait voulu votre collégien, ou votre...

Lire la suite de l'article
Papa, maman : chacun sa place - Image extraite de la BD “Lulu”, l’héroïne préférée des 7-11 ans à retrouver dans Astrapi tous les quinze jours

Papa, maman : chacun sa place

L’autorité n’incombe plus uniquement au père, qui...

Lire la suite de l'article