Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Les animaux, amis des enfants ?

Source d’étonnement inépuisable pour les tout-petits, les animaux domestiques, sauvages ou issus des contes imaginaires, exercent sur eux une vraie fascination.

 

Des animaux parfois effrayants

Les cris des animaux sont capables de déclencher de fortes réactions chez un enfant. Comme si dans l’histoire de l’humanité, les petits de l’homme étaient habitués à réagir à des cris pouvant être un signal d’alarme ou de danger. Le hurlement du loup, par exemple : voilà une peur largement partagée dans l’inconscient collectif. Au contraire, le nounours est un “signal” apaisant, alors que le grizzli, lui, est un animal redoutable !

 

Pour faire la part entre la dimension affective des animaux et leur réalité, il faut apprendre petit à petit à mieux connaître leurs comportements. L’intérêt pour les animaux dépend aussi du degré de familiarité que les enfants ont avec eux. L’étrangeté d’un animal peut terroriser. Surtout s’il est rencontré dans un lieu inattendu.

Des différences à découvrir

Les animaux font parfois ce que l’éducation interdit aux enfants de faire. On demande à l’enfant d’obéir, d’être sage… Et au cirque, un éléphant a le droit de faire caca en public! C’est aussi en regardant vivre les animaux que les enfants découvrent les valeurs de l’humain. Avec ce qu’elles présentent parfois comme contraintes.

 

L’enfant s’aperçoit aussi rapidement qu’il peut devenir le maître de l’animal. Avec lui, il se retrouve en position de supériorité. Alors qu’avec ses parents, le petit est le plus souvent dans un rapport de dépendance et d’obéissance.

Des contes pour s'exprimer

Utiliser les animaux dans les histoires permet de parler plus facilement de ce que l'on éprouve. Pour les enfants, c'est pouvoir critiquer, par le biais de l'imaginaire, ce qu'ils vivent avec leurs parents. Chose difficile à faire, quand ceux-ci sont mis sur un piédestal… Jouer ainsi avec les animaux relâche certaines tensions et aide à penser. Car l'angoisse, la peur, la culpabilité… tout cela empêche de penser !

 

Le 25 janvier 2009 Maurice Titran et Marie-Hélène Gros

A propos de Maurice Titran

Le pédiatre Maurice Titran a été directeur du CAMSP (Centre d’action médico-sociale précoce) de Roubaix.

Votre recherche

manque de concentration chez l'enfant

Se concentrer, pas si facile !

En ce moment, votre enfant a du mal à mobiliser son attention devant un jeu de...

Lire la suite de l'article
Enrichir son vocabulaire en famille

Comment aider son enfant à enrichir son vocabulaire ?

L’apprentissage des mots permet au tout-petit de constituer peu à peu le ...

Lire la suite de l'article
Alimentation : comment bien déjeuner au lycée ?

Lycée : les conseils d’une diététicienne pour un repas équilibré…

Au lycée, votre enfant va être plus libre pour choisir l’endroit...

Lire la suite de l'article
Les verrues en quetions

Les verrues en questions

50 à 70 % des enfants de 5 à 15 ans ont, ou auront, des...

Lire la suite de l'article
L'étape du collège à l'adolescence

L'étape du collège à l'adolescence

Les années collège sont souvent des années de révolution pour...

Lire la suite de l'article