Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Internet

Les nouvelles technologies aident l'enfant à être dans son époque

Aujourd’hui, les enfants de 2 à 5 ans sont plus habiles à utiliser un ordinateur ou un smartphone qu’à nager ou pédaler. Faut-il s’en réjouir ou s’en inquiéter ? Nos spécialistes en débattent. Pour Michaël Stora*, psychologue clinicien, il faut faire confiance aux enfants pour explorer en même temps différents registres.

 

Souris contre vélo : un faux débat

  • Michaël Stora : "Se demander si la maîtrise précoce des nouvelles technologies va gêner un enfant dans le développement de sa motricité globale, voire le handicaper, me semble une interrogation biaisée. C’est un peu comme poser la question : préférez-vous le rock ou la musique classique ? Comme s’il était radicalement impossible d’apprécier ces deux styles de musique à la fois.

 

  • "Arrêtons ce faux débat et faisons confiance aux enfants pour explorer en même temps différents registres ! Au bout de vingt minutes devant un écran, un tout-petit va de toute façon solliciter l’adulte qui est près de lui, réclamer son attention, vouloir entrer en interaction avec lui et donc sortir de son tête-à-tête virtuel. Et, pour peu qu’on lui propose une sortie, il oubliera bien vite son jeu vidéo pour sauter dans les flaques ou courir après les pigeons.

Tout mener de front, c’est possible

  • "Bien évidemment, un petit enfant a besoin d’expériences physiques pour s’approprier son corps, l’éprouver dans différentes situations, l’unifier en sollicitant tous ses sens : il y va non seulement de son bien-être physique mais aussi de son équilibre psychique et affectif. 

 

  • "Mais à notre époque, s’il ne veut pas être en décalage total avec sa génération, il a tout autant besoin de se familiariser avec les nouvelles technologies. L’empêcher d’accéder aux écrans avant 5 ou 6 ans au prétexte qu’il faut privilégier le corps et la motricité dans ces années de toute petite enfance me semble artificiel. Encore une fois, l’humain a les aptitudes pour tout mener de front."

 

  • * Coauteur avec Madeleine Deny de Télé et jeux vidéo : un bon dosage pour un bon usage, éd. Nathan.

 

Le 4 mai 2014
Isabelle Gravillon
© Enfant Magazine
Maxim Bolotnikov/YanLev-Thinkstock

Votre recherche

Initiation à la musique classique : la Folle Journée de Nantes

A l’occasion du festival “la Folle Journée de Nantes”,...

Lire la suite de l'article
Noël, une histoire de famille

Noël, une histoire de famille

La famille change mais la fête de Noël, elle, semble immuable. C'est le moment...

Lire la suite de l'article
Les Français veulent un enseignement libre

Les Français veulent un enseignement libre

Aujourd'hui, la moitié des parents souhaiterait scolariser ses enfants dans le...

Lire la suite de l'article
Cathy’s Key : la suite de Cathy's Book !

Cathy’s Key : la suite de Cathy's Book !

Après l’incroyable succès de Cathy’s Book,...

Lire la suite de l'article
Homoparentalité : témoignage d'un couple d'homosexuelles qui élève ses trois filles

Homoparentalité : témoignage d'un couple d'homosexuelles qui élève ses trois filles

Après des tentatives d'adoption infructueuses du fait de leur orientation...

Lire la suite de l'article
Quel jeu vidéo pour Noël ? Les conseils de Pédagojeux.fr

Quels jeux vidéo pour Noël ? Les conseils de Pédagojeux.fr

Pour vous aider à vous repérer parmi tous les jeux vidéo...

Lire la suite de l'article