Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Quel est le rapport d'un bébé avec les langues étrangères ?

A peine né, votre bébé communique déjà avec vous. Mais comment la parole va-t-elle se mettre en place ? Est-ce utile de lui parler dès la naissance ? Marie-Christine Laznik, psychanalyste, répond à nos questions.Que sait-on de la communication des nouveau-nés aujourd’hui ?

 

Dans une famille bilingue, quelle est la bonne méthode pour que l’enfant ne s’y perde pas ?

  • M.-C. L. : Le bilinguisme est une chance dans la vie. Mais il faut que le parent qui parle à son enfant dans sa langue maternelle s’y tienne. Si un enfant naît en France et que ses parents sont de langue anglaise, ils lui parlent en anglais. On ne commence pas une phrase en anglais pour la terminer en français. Leur enfant aura le temps d’apprendre le français à la crèche ou chez la nounou puis à l’école. Il maîtrisera mieux le français écrit en l’apprenant ainsi. 

 

  • Ce n’est pas une donnée psychanalytique, c’est Noam Chomsky, le pape de la linguistique moderne, qui a démontré comment le cerveau d’un enfant s’approprie une langue. Le tout-petit le fait d’autant mieux que sa mère s’adresse à lui dans la langue qu’elle domine et qui a un sens affectif pour elle. Ensuite, l’enfant généralisera ce qu’il a appris de cette langue aux autres. En France, il y a un culturocentrisme qui veut qu’on ne profite pas assez des langues migrantes. C’est dommage.

Pourquoi les enfants ont-ils autant de facilités à apprendre les langues étrangères ?

  • M.-C. L. : Durant les premiers mois, tous les bébés reconnaissent de façon naturelle les phonèmes des différentes langues, puis ils perdent ce « pouvoir ». Cette compétence de distinction des langues étrangères disparaît autour du sixième mois. Il se spécialise alors dans la langue qui est la sienne.

 

  • L’enfant qui aura appris la langue maternelle de ses parents à la maison et le français à l’école apprendra une troisième langue plus vite car il ne sera pas étonné qu’une autre langue puisse exister. Il mettra sans doute plus de temps à parler, mais il s’en sortira très bien. S’il comprend le génie d’une langue, il peut en comprendre un second, un troisième… C’est pour cela que, bien souvent, les gens qui parlent quatre langues en apprennent une cinquième très vite. En revanche, pour un enfant qui n’a parlé qu’une langue les dix premières années de sa vie, c’est difficile d’en intégrer une autre.

 

Le 26 mai 2014
Propos recueillis par Stéphanie Letellier
© Enfant Magazine
Photo : Shelly Perry-Thinkstock

Votre recherche

Recette de septembre : flans aux figues et yaourt de brebis

Flans aux figues et yaourt de brebis

Les figues sont mûres à point : profitez-en pour préparer cette...

Lire la suite de l'article
Faire de la science

Comment faire de la science avec ses enfants ?

À l’occasion de la Fête de la science, qui aura lieu du 9 au...

Lire la suite de l'article
Quel est le rôle d'une association de parents d’élèves ?

Quel est le rôle d’une association de parents d’élèves ?

Des parents d'élèves élus, regroupés en association,...

Lire la suite de l'article
Bouchées d'apéritif aux raisins

Bouchées d’apéritif aux raisins

Demandez aux enfants de préparer avec vous ces raisins au fromage à servir...

Lire la suite de l'article
Cuisine facile : les premières recettes de votre petit chef à faire en famille

Cuisine facile : les premières recettes de votre petit chef à faire en famille

À vos tabliers pour réaliser avec votre petit cuisinier ce formidable repas...

Lire la suite de l'article