Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Adolescents

Ado et heureux de l'être

Non, adolescence ne rime pas qu'avec crise. Certains ados vont bien ! Il faut plutôt s'en réjouir et mettre en valeur ce qu'il y a de positif dans cette période de changements, pas toujours faciles à appréhender…

 

Les ados s'expriment plus librement

"Les adolescents d'aujourd'hui ont une plus grande liberté de parole, et donc la possibilité d'être moins surpris par tout ce qui se passe au moment de la puberté; ils ont le droit d'exprimer plus librement leurs émotions. Ils sont plus à l'aise avec l'autre sexe, avec leurs parents, et avec le monde en général." Cette aisance du plus grand nombre va en revanche, soulignent les psychiatres, accentuer le contraste avec la minorité qui va mal, dont les comportements vont devenir plus expressifs et plus voyants. 

Ne pas voir que ce qui va mal

Et pourtant, ce sont ces comportements extrêmes que les adultes ont tendance à mettre en avant. Est-ce une façon de projeter sur les adolescents leurs propres peurs et leurs angoisses ? Ou s'agit-il simplement d'une propension générale à ne repérer que ce qui va mal ? Les adultes ont souvent une représentation très sombre et très pessimiste de l'adolescence.

"On ne va parler des ados que quand une nouvelle étude sort sur le suicide ou la consommation de cannabis, déplore Delphine N'Guyen, secrétaire nationale du Conseil national de la jeunesse (CNJ). Mais quand il y a une initiative de solidarité ou une proposition positive faite par un jeune, on va avoir beaucoup de mal à en parler." 

 

Il y a aussi des ados qui vont très bien !

"C'est contre ce pessimisme, qui peut avoir des effets délétères, que le magazine Phosphore (Bayard jeunesse) s'efforce de lutter", explique Florence Monteil, sa rédactrice en chef. "Selon de nombreux discours, les jeunes seraient peu politisés, auraient une vie sexuelle débridée, des consommations addictives démesurées… Les adultes projettent beaucoup sur les 15-20 ans et se privent de la joie de les considérer tels qu'ils sont.

Car la réalité est plus lumineuse. Dresser le portrait d'une génération qui va mal est un mensonge qui n'aide pas les jeunes eux-mêmes. À Phosphore, on préfère, sans complaisance, leur transmettre de l'énergie positive, leur confirmer qu'ils vont bien, qu'ils ne sont pas les seuls à aller bien et qu'il faut s'en réjouir!" 

 

Le 6 janvier 2014 Christine Legrand - La Croix, Parents & enfants

Des dossiers Parents & enfants à lire sur la-Croix.com

Parents & enfants, le supplément du journal la Croix  le supplément du journal la Croix qui vous donne chaque semaine des repères pour bien vivre en famille. 

 

Consultez tous les dossiers Parents & enfants en ligne

Votre recherche

Ma fille est agressive

Ma fille est agressive

C’est le monde à l’envers ! Les statistiques montrent que les...

Lire la suite de l'article
La pilule à l’adolescence

La pilule à l’adolescence

L’idéal est que les parents aient établi un climat de confiance avec...

Lire la suite de l'article
Lycéens : que faut-il attendre des bilans d’orientation ?

Lycéen : que faut-il attendre des bilans d’orientation ?

Le bac approche et il va falloir choisir son orientation. Les informations sur les...

Lire la suite de l'article
Psychologie de l'enfant : A quel âge les petits aiment-ils se déguiser ?

A quel âge les petits aiment-ils se déguiser ?

Le costume de pirate ou de fée offert à votre enfant semble bien plus...

Lire la suite de l'article
Ados et films pornos

Ados et films pornos

Rares sont les adolescents, surtout les garçons, qui n’ont jamais...

Lire la suite de l'article
Les ados et la téléréalité

Les ados et la téléréalité

Même si les adolescents regardent peu la télévision, ils font une...

Lire la suite de l'article