Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Le racket : comment en parler, comment agir ?

Le racket fait partie de ces sujets difficiles dont on n’a pas forcément envie de parler avec nos enfants. Pour ne pas être confrontés à ce problème, ou réagir de manière appropriée s'il survient, mieux vaut bien s'informer et l'aborder avec eux en posant des repères indispensables.

 

Qu’est-ce que le racket ?

C'est toujours mieux d'être bien informé sur un sujet avant de l'aborder avec son enfant. Sous quelles formes se manifeste le racket entre enfants ? Chez des ados, il sera très vite question d'argent. Chez les moins de 10 ans, on est plutôt dans le trafic d'objets (jouets, cartes à collectionner…) et la pression morale au nom de l’amitié : “Si tu ne me donnes pas ça, tu ne seras plus mon copain.” Les enfants plus vulnérables, ou qui ont du mal à se faire des amis, obéissent au chantage pour rester dans la bande.

Racketté… ou racketteur ?

Mon enfant, plus qu'un autre, risque-t-il d'être victime de racket ? Observez-le, interrogez- vous sur son tempérament. Plus un enfant est anxieux, inhibé, influençable, mal assuré, plus il court le risque de subir une pression, de se faire embobiner par un enfant manipulateur et chef de bande. A l'opposé, votre enfant pourrait-il rejoindre le clan des racketteurs ? On peut être très démuni en apprenant que son enfant fait subir un chantage à d'autres. Le racketteur n'est pas un enfant bien dans sa peau. C'est le signe de difficultés relationnelles, parfois d'un rejet des règles et de l'autorité. Lui aussi a besoin d'aide.

Ne pas avoir peur de mettre des mots

Il est essentiel de mettre des mots sur les comportements et les émotions en jeu, dans le racket : peur, honte, victime, justice. Il faut dire très clairement aux enfants que la honte et la peur empêchent souvent de parler. On a beau être victime, on se sent coupable de ne pas avoir eu la force de se défendre et d'avoir cédé à la pression. Mais on est bien victime quand on est racketté et il doit y avoir “réparation”. Les enfants sont sensibles à la notion de justice. A nous de leur rappeler que la loi n'autorise pas le racket et qu'ils doivent demander de l'aide aux adultes qui sont là pour faire respecter les règles.

 

Le 10 novembre 2008 Sophie Coucharrière et Valérie Giaccone-Marcesche, avec le journal Astrapi 10/11/2008

A propos de Valérie Giaccone-Marcesche

Valérie Giaccone-Marcesche est pédopsychiatre, diplômée de la faculté de médecine de Bordeaux et ancien médecin du service universitaire du CHS de Bordeaux.

 

 

Votre recherche

Faut-il donner des compléments alimentaires à son enfant ?

Faut-il donner des compléments alimentaires à son enfant ?

A l'occasion de l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie...

Lire la suite de l'article
Champions du CP : Comment apprendre aux enfant à bien manger ?

Comment apprendre aux enfants à bien manger ?

À 6 ans, l’enfant est souvent déjà confronté au...

Lire la suite de l'article
Parents-enseignants : quelle autorité aujourd’hui ?

Parents-enseignants : quelle autorité aujourd’hui ?

Pourquoi est-ce si difficile aujourd’hui, à l’école comme...

Lire la suite de l'article
Les jeunes et la recherche sur Internet : pas si dupes

Recherches sur Internet : Google et Wikipédia, le duo gagnant ?

Moteur de recherche préféré des Français, Google propose...

Lire la suite de l'article
Pourquoi les récits policiers sont-ils adaptés aux lecteurs de 8-12 ans ?

Les enquêtes et les romans policiers donnent le goût de lire aux lecteurs de 8-12 ans

L’apprentissage de la lecture ne se fait pas en un jour… Une fois...

Lire la suite de l'article