Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Lycée

Postuler en prépa économique et commerciale

Les classes préparatoires aux grandes écoles ont en commun un degré d'exigence élevé. Pour y accéder, avoir une bonne moyenne générale ne suffit pas. Ces conseils, recueillis auprès de Thierry Saudejaud, proviseur du lycée Ampère à Lyon, aideront votre enfant à mettre toutes les chances de son côté, dès son entrée au lycée.

 

Qu’est-ce qu’un bon dossier ?

Un bon dossier pour postuler en classe prépa est un dossier équilibré, qui fait état d'aptitudes dans toutes les disciplines, des maths à l'histoire-géographie en passant par les langues. Pour les notes, nous prenons en compte le niveau de la classe : mieux vaut être dixième dans une très bonne classe que premier dans une classe moyenne. Les appréciations des enseignants sont pour nous fondamentales. Nous voulons savoir si l'élève est sérieux, curieux, investi, à l'aise, etc. Ce qui est rédhibitoire, c'est la désinvolture ou l'absentéisme.”

Se préparer dès la seconde

En seconde
Plus que les autres, la filière économique et commerciale requiert un profil équilibré : toutes les matières comptent. Votre enfant doit demander conseil à ses profs la clé de la réussite, c'est de savoir se remettre en question.

En première
Pas la peine de déborder du programme. Il vaut mieux que votre lycéen utilise son temps libre pour enrichir sa culture générale, qui sera fondamentale, en lisant un quotidien, une revue économique, etc. Autre discipline importante, les langues vivantes. Pourquoi ne pas l'inscrire à un séjour linguistique pendant les vacances ?

En terminale
Penser aux appréciations des professeurs sur les bulletins. C'est aussi là-dessus que s'effectue la sélection. Si le sérieux et l'assiduité sont valorisés, l'absentéisme est une tache indélébile dans un dossier. En sciences éco, consulter des revues pointues comme Les Cahiers français ou Problèmes économiques.

 

Le 15 janvier 2009 Florence Pagneux - Pour le magazine Phosphore

Intégrer une prépa MANAA (Mise à niveau arts appliqués)

Les prépas de mise à niveau en arts appliqués s'adressent aux élèves voulant intégrer un BTS dans ce secteur et qui ne sont pas titulaires d'un bac STI option arts appliqués.

La candidature s'effectue sur admission-postbac.fr et la sélection se fait à partir du dossier scolaire et d'une lettre de motivation.

Les places sont chères. Pour être admis, mieux vaut que votre enfant ait suivi l'option arts plastiques au lycée et pris des cours de dessin ou assisté à des conférences sur l'histoire de l'art. Il peut aussi se faire connaître des profs lors des portes ouvertes des établissements.

Pour aller plus loin : Phosphore.com

Où trouver des adresses de classes prépa, des conseils de profs et d'étudiants, le mode d'emploi pour y accéder ?
Réponses sur Phosphore.com, le site phare en matière d'orientation, de formation et de métier qui s'adresse directement aux jeunes.

Votre recherche

Ados : Dix raisons d'aimer lire

Ados : dix bonnes raisons d’aimer lire

Pour la première édition de “A vous de lire !”,...

Lire la suite de l'article
Jeux vidéo en ligne : ce qu'il faut savoir avant d'acheter ou de s'abonner&nbsp?

Jeux en ligne : un univers virtuel très prenant

Votre enfant a installé un jeu vidéo sur une console, un portable ou un...

Lire la suite de l'article
Autorité : Comment l'adapter à l'âge de son enfant ?

Du tout-petit à l’ado, comment adapter l’autorité à l’âge de son enfant ?

Dès tout-petit, un enfant a besoin de l’autorité de ses parents pour...

Lire la suite de l'article
On va grandir de rire !

On va grandir de rire !

Quelle est donc la fonction du rire ? Le rire serait-il, comme disait Rabelais,...

Lire la suite de l'article

Autonomie : il veut tout faire tout seul !

La rédaction du magazine Popi vous invite à participer à...

Lire la suite de l'article
Des séjours de vacances idéaux !

Vacances et classes nature : l’école Nicolas-Hulot

Nicolas Hulot a créé en 2004, une école où l’on...

Lire la suite de l'article