Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Lycée

Comment changer d’orientation scolaire ?

Se tromper n’est pas dramatique ! Si votre enfant se rend compte que l’orientation qu’il a choisie ne lui convient plus, ou qu’il n'obtient pas les résultats escomptés, des solutions existent. De nombreux centres peuvent l’aider à s’engager sur une autre voie.

 

Rien n’est définitif !

Ce genre de situation est assez courante : après une année peu concluante, certains jeunes se demandent ce qu'il va advenir d’eux. D'autres sont à un carrefour de leur scolarité : par quoi continuer après la licence, le BTS, le DUT, l'école, etc. ? Pas de panique ! Des réorientations sont tout à fait envisageables, des plus évidentes aux plus acrobatiques. À condition que votre enfant soit sûr(e) de son choix et de la nécessité de sa démarche. Est-elle réellement en adéquation avec ses compétences, ses goûts, ses aspirations, etc ?

Bien s’informer

Un petit détour par le bureau d'un conseiller d'orientation peut être utile. Une mauvaise information et une orientation peu réfléchie sont synonymes, à coup sûr, d'échec ! Ensuite, regardez avec votre enfant toutes les possibilités qui lui sont réellement proposées. Les offres de réorientation varient, par exemple, d'une fac à l'autre. Les équivalences accordées sont loin d'être les mêmes partout.

Des possibilités différentes selon les établissements

Certaines universités donnent ainsi la possibilité aux étudiants préparant une licence de “rattraper” ou de “compenser” les semestres manquants. D'autres ont passé des conventions avec des établissements (BTS, écoles d'ingénieurs) afin de faciliter les changements d'orientation.
Côté écoles (de commerce, d'ingénieurs ou IEP), les portes sont grandes ouvertes. Ces dernières apprécient de plus en plus les étudiants ayant un background…, à condition qu'ils aient un excellent niveau. Mieux vaut donc savoir tout cela à l'avance.

Savoir convaincre !

Pas d'affolement, des solutions existent. Mais, votre étudiant va devoir s'armer de patience et être persuasif(sive) pour convaincre telle université ou telle école de lui ouvrir ses portes. Sachant qu'il lui faudra peut-être demander l'appui de ses professeurs, négocier l'inscription avec les services de scolarité, préparer des dossiers béton, voire même quémander auprès de certains une dérogation… Sans compter la lettre de motivation et les résultats !

 

Le 20 janvier 2009 La rédaction de Phosphore

Votre recherche

Recette de janvier : verrine de pot-au-feu

Le pot-au-feu malin

Idéal en période de grand froid, le pot-au-feu est un plat complet facile...

Lire la suite de l'article
Activité bricolage : un flacon à souhaits

Activité manuelle : un flacon à souhaits

Votre fille aime bricoler ? Le magazine Julie, à découvrir...

Lire la suite de l'article
C'est quoi l'Avent ?

Calendrier de l’avent : quelle est l’origine de cette coutume ?

On connaît surtout l’Avent pour son calendrier, avec ses fenêtres que...

Lire la suite de l'article
Recette de fête : la bûche rapide des petits

Recette de fête : la bûche rapide des petits

Voici une bûche 100 % chocolat, pas tout à fait conventionnelle mais...

Lire la suite de l'article