Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Amours d’enfants : comment réagir ?

Il est de bon ton aujourd’hui dans les familles de jouer la transparence : il faut tout se dire. Pourtant, les enfants ont le droit d’avoir leur jardin secret, et c’est même important qu’ils l’aient. Le parent peut rester vigilant, mais sans être intrusif.

 

Je reste à distance

L'enfant apprend beaucoup au contact de ses pairs. C'est en observant ses amis, en discutant avec eux, qu'il va se construire. Dans le registre “amoureux” aussi. C'est important de laisser son enfant vivre ce qu'il a à vivre, à hauteur d'enfant, de respecter sa pudeur et son intimité. Les adultes doivent être vigilants, observer ces mouvements affectifs, mais en restant en retrait, avec discrétion. Aux parents de faire aussi que les grands frères et sœurs respectent les histoires d'amour des plus petits, sans les amplifier, sans se moquer non plus, et d'installer dans la famille, le respect des sentiments de chacun.

J'invite au respect de l’autre

On porte de nos jours un regard bienveillant et attendri sur les petits couples qui se forment à l'école. Il ne faudrait pas encourager les enfants à s'installer, ou se laisser enfermer, dans une forme de “représentation” du sentiment amoureux. C'est l'occasion de redire à son enfant qu'être amoureux, c'est ressentir une émotion particulière pour quelqu'un. Ce quelqu'un, on doit aussi le respecter : on ne le force pas à avoir des sentiments, à être amoureux. On ne l'embrasse pas, ou on ne le tient pas par la main, s'il n'en a pas envie. A travers le sentiment amoureux, on apprend à respecter l'autre.

Je construis un cadre

Sur la question de l'amour et du sentiment amoureux, les enfants attendent souvent que les parents fixent pour eux un cadre, sécurisant – comme dans les autres domaines de l'éducation. On vit dans une société plus permissive, les enfants peuvent être témoins d'une scène, entendre les copains raconter des histoires, ou voir des images à la télévision ou sur Internet. C'est important de répondre à leurs questions quand ils s'en posent. C'est le moment d'être clair sur les dangers et les interdits autour de l'amour : l'interdit de l'inceste ou l'idée primordiale que son corps appartient à l'enfant et qu'il a le droit de dire : “Non”.

 

Le 13 février 2014 Valérie Giaccone-Marcesche - Propos recueillis par Sophie Coucharrière - Pour le magazine Astrapi (2009)
Photo : SvetaOrlova-Thinkstock

A propos de Valérie Giaccone-Marcesche

Valérie Giaccone-Marcesche est pédopsychiatre, diplômée de la faculté de médecine de Bordeaux et ancien médecin du service universitaire du CHS de Bordeaux.

Votre recherche