Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Scolarité

En primaire : une organisation plus égalitaire

Les modèles d'organisation des récréations évoluent au fil des années. Même si chaque jour a son “climat” différent, on assiste à un modèle plus égalitaire en primaire.

 

En primaire : l’identité sexuelle des enfants s’affirme

Le type d'organisation que l'on trouve à l'école maternelle, à savoir celui de l'imitation ou celui de l'autorité, a tendance à s'estomper à l'école primaire, où les enfants, plus matures dans leur approche de l'autre, privilégient un système plus égalitaire. En revanche, filles et garçons ont tendance à se retrouver davantage entre enfants du même sexe à l'école élémentaire.

Comme l'explique Julie Delalande, etnologue, “Les enfants de 4 ou 5 ans n'ont pas encore intégré les tabous et la pudeur liés à la confrontation à l'autre sexe”, tandis qu'à 8 ou 9 ans, “la séparation des sexes est plus marquée car ils se sont davantage approprié les rôles sexués de notre culture”.

Jeux : les grands classiques sont toujours là

Quand ils sont mixtes, les jeux semblent rarement dénués de connotations sexuelles : les garçons courent après les filles et doivent les attraper… Pour le reste, le schéma habituel, “c'est ballon – quand la cour n'est pas trop petite ”, billes ou course-poursuite côté garçon, corde à sauter, élastique, mais surtout discussion pour les filles”, note Stéphane, professeur des écoles en Picardie.

Les grands classiques, finalement, résistent plutôt bien aux nouveautés des fabricants de jouets qui, de saison en saison, envahissent les cours de récré avec plus ou moins de réussite.

Un climat qui change chaque jour

En plus de ces mécanismes profonds qui permettent de mieux appréhender le fonctionnement global d'une cour de récréation, les enseignants et surveillants qui la pratiquent quotidiennement y décèlent une ambiance, un état d'esprit général, qui varie de jour en jour sans qu'on en cerne tout à fait les causes. Stéphane, en charge d'une classe de CM2, appelle cela “le climat de cour”.

“La plupart du temps, ce climat est assez bon, explique-t-il, mais certains jours, c'est littéralement électrique. Là, il faut être vraiment vigilant.” Car la cour, bien sûr, c'est aussi le lieu de la bagarre, avec sa fausse violence (“c'est pour de rire”) et ses vrais dérapages. Chacun, tout adulte qu'il est, en porte sans doute le douloureux souvenir.

 

Le 21 janvier 2014
Arnaud Schwartz - La Croix, Parents & enfants
Photo : Starfotograf-Thinkstock

Parents & enfants, des dossiers à lire sur la-Croix.com

  Parents & enfants, le supplément du journal La Croix  le supplément du journal La Croix qui vous donne chaque semaine des repères pour bien vivre en famille.

 

Consultez tous les dossiers Parents & enfants en ligne

 

Votre recherche

Semaine de la presse et des médias dans l'école : les coulisses d'un magazine

Semaine de la presse et des médias dans l'école : les coulisses d'un magazine

A l’occasion de la 21e Semaine de la presse et des médias dans...

Lire la suite de l'article
Alimentation : limitez les tentations !

Alimentation : limitez les tentations au moment des courses !

A l’occasion de l’exposition de la Cité des sciences et de...

Lire la suite de l'article
Médias et actualité pour les enfants

Comment regarder l'actualité avec nos enfants ?

Radio, journaux, télévision : les médias font partie de la vie des...

Lire la suite de l'article
Le rôle des chatouilles

Quel est le rôle des chatouilles ?

Les chatouilles servent‑elles seulement à rigoler ? Pas si simple…...

Lire la suite de l'article
Quand il joue, c'est du sérieux. Création de Danièle Bour © Pomme d’Api / Bayard Presse SA 1975

Développement du tout-petit : que montrent ses jeux ?

Les parents le savent instinctivement : un enfant qui joue est un enfant qui se...

Lire la suite de l'article
L'argent de poche des tout-petits

Dis, on peut acheter un vélo avec un euro ?

C'est la crise... on la déplore, on la commente, on s'en inquiète, bref, on...

Lire la suite de l'article