Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Doit-on intervenir dans les disputes et les conflits entre copains ?

Votre enfant s'est disputé avec ses copains et se désespère de ne pas réussir à arranger les choses ? Dédramatisez la situation et aidez-le à trouver une solution pour régler, seul, ce conflit. Mais, si les problèmes se répètent ou le font souffrir, n'hésitez pas à intervenir. Les conseils de Valérie Giaccone-Marcesche, pédopsychiatre.

 

L’amitié, ça s’apprend aussi…

Au départ, on choisit souvent un ami parce qu'il nous ressemble un peu, c'est rassurant (c'est vrai aussi chez les adultes !). Un tout-petit aime que son copain fasse “pareil”. En grandissant, on s'aperçoit que l'autre ne fait pas toujours exactement ce que l'on voudrait qu'il fasse. Il a sa propre vie, ses désirs, ses façons de fonctionner.

Vers 7-8 ans, l'enfant est en plein “apprentissage” relationnel : il commence à reconnaître ses émotions, les émotions de l'autre… et à accepter de faire avec, même si c'est frustrant. Les relations d'amitié oscillent alors entre harmonie et conflits, et c'est normal !

Des pièges à éviter

En amitié, il y a des pièges à éviter. Le “ménage” à trois, en est un (à tous les âges de la vie, d'ailleurs). Dans un groupe de trois amis, il y en a toujours un, à tour de rôle, qui se retrouve à l'extérieur de la relation.

A partir de 8 ou 9 ans, le ménage à trois vole facilement en éclat, surtout chez les filles : alors que les garçons sont encore en bande, les filles, commencent à rechercher des relations fortes à deux. Elles se construisent en miroir de l'autre. Ce sera encore plus vrai à l'adolescence. Le besoin de relations “exclusives” engendre régulièrement des petits conflits entre filles.

Et les parents dans tout ça ?

Les disputes dans la cour de récréation sont ordinaires et font partie des relations sociales. Il ne faut pas dramatiser. L'important, c'est d'être là pour recueillir les émotions de son enfant quand il s'est disputé avec un autre. L'enfant exprime souvent de la colère, mais plus profondément, il ressent aussi de la tristesse.

Quand on prend le temps de l'écouter, de discuter, on peut l'aider à dépasser le stade de l'émotion, tout en le laissant gérer la suite. Pas question d'intervenir auprès du copain avec qui il s'est disputé ou de ses parents, sauf en cas de conflit grave ou récurrent.

 

Le 3 septembre 2013 V. Giaccone-Marcesche - Propos recueillis par S. Coucharrière - Pour le magazine Astrapi

A propos de Valérie Giaccone-Marcesche

Valérie Giaccone-Marcesche est pédopsychiatre, diplômée de la faculté de médecine de Bordeaux et ancien médecin du service universitaire du CHS de Bordeaux.

Votre recherche

La boulimie chez l'adolescent

Les ados et la boulimie

Tout comme l'anorexie, ce trouble alimentaire tourne autour d'une peur phobique de...

Lire la suite de l'article
Les ados et l'alcool

Les ados et l'alcool

La plupart des adolescents goûtent un jour ou l'autre à l'alcool, c'est une...

Lire la suite de l'article
questions des enfants

Comment répondre à ses «grandes» questions ?

Dès 4 ou 5 ans, avec leurs drôles de questions, vos enfants ont le...

Lire la suite de l'article
Les emmener au concert : une expérience musicale enrichissante

Peut-on emmener un tout-petit au concert ?

Votre enfant adore écouter en boucle son disque préféré et...

Lire la suite de l'article
La démotivation chez les ados

Les ados et la démotivation

Un adolescent donne souvent l'impression de ne s'intéresser à rien, de ...

Lire la suite de l'article
Les ados et l'autorité

Les ados et l'autorité

L'entrée en adolescence va souvent de pair avec une remise en cause de ...

Lire la suite de l'article