Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Faut-il laisser les enfants choisir leurs vêtements ?

En grandissant, les enfants ont envie d’acheter seuls leurs vêtements, si possible de marque et ressemblant à ceux des copains. Ils ne correspondent pas toujours à ce que vous aimeriez voir dans leurs placards ou à votre budget. Comment trouver une solution pour satisfaire tout le monde ? Les conseils de Valérie Giaccone-Marcesche, pédopsychiatre.

 

L’achat des vêtements

Quand ils sont petits, on achète sans eux. A partir de 7 ou 8 ans, certains enfants commencent à vouloir choisir eux-mêmes les vêtements qu'on leur achète. Il faut leur laisser très progressivement cette liberté, tout en les guidant. Au départ, on sélectionne deux vêtements qui nous conviennent (gamme de prix, qualité, etc), l'enfant choisit entre les deux.

Au fur et à mesure qu'il grandit, on élargit la gamme de choix. Certains vêtements sont des "incontournables" pour rentrer dans le groupe. C'est important de dire oui, de temps en temps, pour la paire de tennis ou le jeans que tout le monde porte. Sans dire oui à tout !

La question des marques

Les parents sont rapidement confrontés au problème des marques… et de leur prix. Un enfant doit comprendre qu'on ne peut pas tout acheter, ni à n'importe quel prix.

Pour l'éduquer sur la valeur des choses, il est parfois plus utile de le faire participer à certains achats (ou proposer de se grouper pour son anniversaire), que de refuser systématiquement l'achat d'un vêtement cher.

A l'inverse, on ne lui apprend pas la vie en lui offrant toutes les marques qu'il veut. Les marques favorisent sans doute le premier contact. Mais tout reste à faire ensuite. Il y a l'apparence… et ce qui se cache derrière. C'est bien d'en parler.

Petites astuces pour familles nombreuses

Il est courant dans les familles de passer les vêtements d'un enfant à l'autre, surtout s'ils sont du même sexe. Résultat : aux aînés les habits neufs, aux cadets la récup' ! Sans gâcher, ni dépenser plus, on peut trouver quelques astuces pour satisfaire tout le monde : habiller l'aîné de temps en temps dans les dépôts-vente, permettre au cadet de faire un tri dans les affaires dont il hérite. Il a le droit de dire non à un pantalon démodé ou à un pull qui gratte.

Encouragez-le à moderniser une tenue ancienne avec des accessoires neufs (collant, écharpe, casquette…). C'est important que chaque enfant puisse se sentir reconnu et valorisé dans ses goûts, son individualité. Cela renforce l'estime de soi.

 

Le 5 mars 2014 V. Giaccone-Marcesche - Propos recueillis par S. Coucharrière - Pour le magazine Astrapi
Photo : R. eko Bintoro-Thinkstock

A propos de Valérie Giaccone-Marcesche

Valérie Giaccone-Marcesche est pédopsychiatre, diplômée de la faculté de médecine de Bordeaux et ancien médecin du service universitaire du CHS de Bordeaux.

Votre recherche

Flocon, Grobec et Mira, les héros du magazine Toupie

Psychomotricité : pourquoi mon tout-petit est-il un vrai casse-cou ?

Votre enfant teste en permanence ses capacités, cherche toujours de nouvelles...

Lire la suite de l'article
ado sans conflit

Mon ado n’est pas en conflit avec nous, est-il normal ?

« Dire qu’à l’adolescence, filles et garçons ont un...

Lire la suite de l'article
L'homosexualité à l’adolescence

Les parents face à l’homosexualité à l’adolescence

Il n’est pas rare qu’un adolescent soit sexuellement attiré par une...

Lire la suite de l'article
La masturbation à l’adolescence

La masturbation à l’adolescence

Se caresser pour se donner du plaisir est fréquent à l’adolescence....

Lire la suite de l'article
Mon ado boit trop en soirées, comment réagir ?

Mon ado boit trop en soirées, comment réagir ?

Pendant leurs soirées, les jeunes sont dans l’hyperbole : ils...

Lire la suite de l'article
Les ados et l'acné

Les ados et l'acné

Les adultes ont souvent tendance à considérer l'acné comme un mal ...

Lire la suite de l'article