Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Comment l'acompagner de l’imaginaire au réel ?

L'enfance est un âge à mi-chemin entre un monde imaginaire très développé et le monde réel des “adultes”. C'est pourquoi lorsqu'il invente des histoires, il ne s'agit pas de le contredire, mais de l'accompagner en douceur vers le monde réel. Danielle Dalloz, psychanalyste, nous explique comment.

 

Comment réagir face aux affabulations de l'enfant ?

Danielle Dalloz : Ce qui est important, ce n'est pas de porter un jugement moral sur les inventions et les “mensonges” de l'enfant, en lui disant : “Tu racontes n'importe quoi !” Les parents peuvent essayer de lire derrière les mots, même lorsque les mots “mentent”, et de trouver quelle est la part de vérité cachée dans la fabulation de l'enfant. Par exemple, si l'enfant dit : “J'ai froid !” alors qu'il fait chaud, mieux vaut se garder de lui répondre : “Non, il fait chaud !” Il est essentiel de respecter le ressenti unique de l'enfant.

Même si ce ressenti ne correspond pas à la réalité, il correspond malgré tout à quelque chose que l'enfant cherche à exprimer. Il veut vous obliger à reconnaître qu'il est une personne à part entière, différente de vous, et qui ne dit pas toujours ce que vous attendez de lui. C'est ainsi que l'enfant peut renforcer sa confiance en lui. Il est primordial d'accompagner le tout-petit dans l'apprentissage de la réalité, sans pour autant brider son imaginaire.

Si votre enfant part dans l'affabulation et vous affirme qu'il conduit une voiture, plutôt que de lui dire : “Ce n'est pas possible !”, ce qui annulerait sa parole et son monde imaginaire, il est possible d'entrer dans son imaginaire en rectifiant gentiment : “Ah, tu aimerais conduire une voiture… Tu aimerais pouvoir le faire déjà.” Et ainsi de l'ancrer dans le réel en l'aidant à se projeter : “Mais est-ce que tu sais pour de vrai à quel âge tu pourras le faire ?” C'est le meilleur moyen de lui permettre de faire l'apprentissage de ce qu'est la réalité et de ce qu'est l'imaginaire.

Cela n'empêche pas pour autant de valoriser la parole vraie et juste à chaque fois que l'occasion se présente. Si, par exemple, un enfant a fait une bêtise ou une erreur, le parent doit l'encourager à dire ce qui s'est réellement passé. Il est important de le féliciter quand il dit son erreur ou ses bêtises. Il ne s'agit surtout pas de gronder, sans quoi l'enfant aura tendance à dissimuler ses bêtises et à mentir par peur d'être puni.

 

Le 6 janvier 2014 Danielle Dalloz - Propos recueillis par Sophie Furlaud, pour Pomme d'Api
Photo : Igor Negovelov-Thinkstock

A propos de Danielle Dalloz

Danielle Dalloz est l'auteur du livre Le mensonge, aux éditions Bayard (coll. La vie de Famille).

Votre recherche

CP : comment aider son enfant à lire ?

Apprentissage de la lecture : comment aider son enfant au CP ?

Au mois de janvier, un élève de CP commence à savoir lire quelques...

Lire la suite de l'article
Admission postbac, mode d'emploi

Admission Postbac et préinscription dans l’enseignement supérieur : mode d’emploi

Votre enfant est en terminale ? S’il veut poursuivre ses études, il...

Lire la suite de l'article
Comment passer une année de lycée à l'étranger ?

Lycéens : comment passer une année à l’étranger ?

Comment passer une année de lycée à l’étranger ?...

Lire la suite de l'article
Pourquoi choisir d'envoyer son enfant en pension ?

Collège en internat : pourquoi choisir cette structure pour votre enfant ?

Etre interne au collège, ce n’est pas le bagne ! On peut même s'y...

Lire la suite de l'article
Ecole primaire : les jolies classes de découverte

Qu’apporte une classe de découverte à un élève de primaire ?

Votre enfant part bientôt en classe de découverte et cela vous serre un peu...

Lire la suite de l'article