Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Comment devenir un parfait écocitoyen ?

L’école Nicolas-Hulot est un très bon moyen de sensibiliser les petits, comme les grands, à la biodiversité et à la protection de la nature. Son secret ? Une immersion totale dans le parc de Branféré. Zoom sur cette école au cœur de la nature.

 

Quels supports pédagogiques utilisez-vous pour sensibiliser les enfants à la biodiversité ?

Sophie Verneuil : L'immersion dans le milieu naturel est fondamentale. Elle débute en général dans le parc de Branféré, car la découverte des grands animaux est source d'émerveillement pour les enfants. Elle se poursuit ensuite dans les milieux naturels autour de l'école : la forêt, la prairie, le potager ou la mare, selon le thème au programme. Nous mettons tous les sens des enfants en éveil : ils écoutent, sentent et observent. Puis ils entrent dans une phase plus active en enquêtant sur les espèces présentes dans le milieu observé.

En forêt, ils découvrent les blaireautières habitées par les renards, écoutent et identifient les chants des oiseaux. Ils prennent conscience que la vie est omniprésente et qu'il est important de la respecter lorsque l'on se promène dans les bois. En observant la mare, les enfants découvrent qu'elle abrite des espèces aquatiques bien souvent invisibles à l'œil nu. Les enfants ne voient plus la mare comme une simple flaque d'eau, mais comme un milieu habité dans lequel il est préférable de ne pas patauger. Le but n'est pas de leur faire la leçon, mais de les amener à une prise de conscience qui induit un nouveau comportement.

Comment abordez-vous des thèmes complexes comme le développement durable ?

S. V. : De façon très concrète. Dans notre jardin potager, par exemple, nous montrons aux enfants comment fonctionne notre récupérateur d'eaux de pluie pour l'arrosage. Nous les initions à la technique du paillage, qui consiste à recouvrir les sols de paille afin d'en préserver l'humidité. Nous leur demandons ensuite de réfléchir, au quotidien, à tous les petits gestes écolos pour consommer moins, et de s'engager sur au moins un de ces gestes, comme éteindre les appareils laissés en veille ou trier ses déchets. À la fin de leur stage, ils reçoivent une carte d'écocitoyen.

Les enfants repartent-ils avec un œil neuf sur la nature qui les entoure ?

S. V. : Les enfants ne sont pas figés dans leurs habitudes. Ils sont en phase d'apprentissage, et donc prêts à modifier leur comportement au quotidien. Naïfs au bon sens du terme, ils sont très réceptifs quand on leur explique ce qui est bon pour l'environnement. Et puis, ils ont une proximité spontanée avec la nature : l'eau, les arbres, les petites bêtes, tout cela est très ludique pour eux. Nous ignorons s'ils adoptent un comportement écocitoyen une fois leur stage terminé. En revanche, un certain nombre d'enfants reviennent pour des séjours d'une année sur l'autre : c'est bon signe !

 

Le 17 mai 2010 Sophie Verneuil, directrice de l’école Nicolas-Hulot pour la nature et l’homme. Propos recueillis par Emmanuelle Sampers Gendre.

Où se situe l’école Nicolas-Hulot ?


 

 

 

École Nicolas-Hulot pour la nature et l'homme,

Branféré, 56 190 Le Guerno.
Tél. : 02 97 42 94 66.

 

Le site

ecole-nicolas-hulot.org


Votre recherche

Faut-il craindre les conflits parents - enfants ?

Beaucoup de parents redoutent les conflits avec leurs enfants lorsqu'il s'agit de faire...

Lire la suite de l'article

L’éducation au développement durable à l'école

L’Education au développement durable (EDD) est au cœur des nouveaux...

Lire la suite de l'article

Les tout-petits sont-ils sensibles aux saisons ?

Notre mode de vie ne nous permet pas de vivre au rythme des saisons ! C'est ainsi,...

Lire la suite de l'article

J'étais où avant de naître ?

C'est vers l’âge de 3 ou 4 ans que les enfants commencent à...

Lire la suite de l'article
Quelle méthode de lecture utilise-t-on au CP ?

Quelle méthode de lecture utilise-t-on au CP ?

Globale, semi-globale ou syllabique ? Vous avez encore en tête la...

Lire la suite de l'article