Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Les compliments rendent les enfants confiants !

Beaucoup de parents ont reçu une éducation qui pointait davantage leurs erreurs que leurs succès. Ce qui n’aidait pas à la construction de la confiance en soi… Il est tant d’oser complimenter les enfants lorsqu'ils réussissent, sans craindre d’en faire des adultes imbus de leur personne ! Explications et conseils de Gisèle George pédopsychiatre.

 

Pomme d’Api : Les félicitations et les compliments sont-ils nécessaires pour entretenir la confiance en soi ?

Gisèle George : Ce sont des engrais indispensables pour alimenter ce sentiment, le faire croître ! Ce sont eux qui viennent dire à l'enfant qu'il est sur la bonne voie, qu'il a choisi les bonnes stratégies de réussite. Il ne faut donc pas en avoir peur, ce qui est hélas parfois le cas…

Les adultes d'aujourd'hui ont pour beaucoup reçu une éducation qui pointait avant tout les erreurs et considérait les réussites comme normales. On craignait que la valorisation des actes rende l'enfant imbu de sa personne.

Pour éviter ce risque, il suffit de bien manier ses compliments en les axant sur l'acte réussi, pas sur la personne. Inutile de déclarer en permanence à son enfant qu'il est beau et intelligent. Mieux vaut lui dire que le dessin qu'il a fait est formidable, que vous êtes fiers de lui.

P.d’A. : Et les critiques, faut-il les bannir ?

G.G. : Non, du moment qu'elles sont justes. Il a tiré les cheveux de sa sœur ? Evitons de lui asséner qu'il est méchant et soulignons plutôt que son attitude nous déplaît, n'est pas admissible.

Trop de dérapages verbaux du type “tu es nul”,  “tu es odieux” – même si on les croit sans conséquence parce que prononcés sous l'effet de la colère – peuvent finir par écorner l'estime de soi. L'amour ne répare pas tout

P.d’A. : Les parents ne sont pas les seuls “responsables” de cette construction de la confiance…

G.G. :  C'est exact. L'école joue aussi un rôle et cela dès la maternelle, dès que des petits bonshommes souriant ou faisant la grimace viennent évaluer le travail de l'enfant dans la marge ! Mais là encore, la balle est dans le camp des parents.

A eux, quand leur enfant leur montre une mauvaise évaluation de le rassurer en pointant ce qu'il a fait de bien sur une autre page ou tout ce qu'il sait faire de bien ailleurs qu'à l'école : construire des personnages en Lego, shooter dans un ballon.

C'est parce qu'il ne sentira pas d'angoisse dans leurs yeux, parce que ses parents ne l'imagineront pas déjà en train de rater son bac qu'il conservera intacte sa confiance !

 

Le 28 octobre 2009 Gisèle George, propos recueillis par Isabelle Gravillon, pour Pomme d'Api

Le cahier Parents de Pomme d'Api

Cahiers parents Pomme d'Api

Chaque mois, retrouvez dans Pomme d'Api un cahier central pour aborder de façon simple une question d'éducation, éclairée par un spécialiste de la petite enfance : c'est quoi réussir à l'école maternelle ? Comment donner aux enfants le goût de bien manger… ?


Feuilleter Pomme d’Api

A propos de Gisèle George


Gisèle George est pédopsychiatre depuis plus de vingt ans.

Durant toutes ces années, elle a animé des groupes d'affirmation de soi avec des enfants souffrant d'une mauvaise estime d'eux-mêmes.

Elle est aussi l'auteur de La confiance en soi de votre enfant aux éditions Odile Jacob.


 

Votre recherche

Collège : une nouvelle liberté à gérer

Collège : une nouvelle liberté à gérer

Nos conseils pour laisser à un collégien l’indépendance...

Lire la suite de l'article
Collège : comment l’aider à s’organiser en sixième ?

Collège : comment l’aider à s’organiser en sixième ?

Il est important de prévoir du temps le soir pour aider votre collégien...

Lire la suite de l'article