Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Lecture

Un super-héros avec des défauts, c'est encore plus chouette !

En réalité, peu importe le sexe du super-héros. Ce qui attire l'enfant, ce sont ses caractéristiques hors norme… et ses petits défauts.

 

Comment expliquer le fait qu'un enfant choisisse un super-héros plutôt qu'un autre ?

Selon son caractère, les valeurs défendues par le super-héros, et les valeurs de sa propre famille, un enfant choisira plutôt tel ou tel personnage. Mais sur le fond, la plupart des super-héros défendent les mêmes valeurs : la justice, le courage, la protection des plus faibles. Il n'y a que la forme qui change : certains super-héros sont physiques, d'autres malins, d'autres courageux…

Les filles sont-elles aussi attachées aux super-héros, bien souvent masculins, que les garçons ?

Les filles aussi aiment les super-héros. Elles ont des super-héroïnes comme les Winx ou Fantômette, mais apprécient aussi les personnages masculins. En réalité, peu importe le sexe du super-héros. Ce qui attire l'enfant, ce sont ses caractéristiques hors norme.

Un super-héros incarne-t-il la perfection ou est-il important qu'il ait de petits défauts ?

Le super-héros a toujours une faiblesse qui fait craindre qu'il puisse échouer dans sa mission. Certains sont timides comme la fille Indestructible, d'autres manquent de confiance en eux comme Peter Parker (alias Spider-Man). Ces points faibles rendent le personnage crédible. Ils permettent à l'enfant de se projeter en lui plus facilement, et de sentir que, malgré ses fragilités, il a lui aussi des qualités à découvrir. Ceci est extrêmement porteur d'espoir pour lui.

À quel moment un enfant se détache-t-il de son super-héros ?

C'est très variable. Tout dépend de la confiance que l'enfant a acquise. Généralement, il met son super-héros à l'écart, le jour où il se sent suffisamment sûr de lui pour ne plus avoir besoin de s'identifier à son personnage fétiche. Il le gardera longtemps en mémoire, car il l'aura aidé à grandir et aura enrichi sa vie d'enfant

 

Le 18 janvier 2010 Entretien avec Geneviève Djénati, psychologue clinicienne et psychothérapeute. Propos recueillis par Anne Lamy. Illustration de Nils.

Votre recherche

Bricolage à la campagne : le verger de Papi

Bricolage à la campagne : le verger de Papi

En vacances à la campagne, on se régale de fruits cueillis dans le verger...

Lire la suite de l'article
CM1-CM2 : Comment faire un exposé sur l'aviation ?

CM1-CM2 : Comment faire un exposé sur l’aviation ?

Exercice pas toujours facile en primaire, votre enfant doit chercher, pour son...

Lire la suite de l'article
Activités manuelles : des bricolages à faire en vacances à la mer

Activités manuelles : des bricolages à faire avec les enfants pendant des vacances à la mer

Pour occuper les enfants pendant des vacances pluvieuses au bord de la mer, nous vous...

Lire la suite de l'article
Mamie, je ne suis plus un bébé ! Image extraite de la BD “Lulu”, l’héroïne préférée des 7-11 ans à retrouver dans Astrapi tous les quinze jours.

Mamie, je ne suis plus un bébé !

Pas toujours faciles les relations entre les grands-parents et leurs...

Lire la suite de l'article
Bricolage de la montagne : le memory de la montagne

Bricolage à la montagne : le memory de la rivière

Des galets ramassés au bord d’une rivière, de la peinture ou des...

Lire la suite de l'article