Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Qu’apportent aux enfants les jeux de société en famille ?

Les parents le savent instinctivement : un enfant qui joue est un enfant qui se porte bien ! Ses jeux donnent des indications sur son équilibre psychologique et sont un indicateur de sa croissance affective et émotionnelle… Explications de Sophie Marinopoulos, psychologue et psychanalyste.

 

A partir de quel âge un enfant commence-t-il à apprécier les jeux de société en famille ?

L'enfant doit posséder une certaine maturité. Car pour lui, perdre n'est pas une petite affaire : cela signifie perdre un peu de lui-même, perdre la face aux yeux de ses parents et qui sait peut-être un peu de leur amour, se dit-il… Mais en même temps, les jeux de règles sont essentiels pour un enfant : ils lui permettent de mieux se connaître, de découvrir en lui les pulsions qui lui donnent envie d'aller de l'avant et de gagner, de prendre conscience de la nécessité de se contrôler pour se soumettre – au même titre que les autres joueurs – à la règle du jeu.

Pour éviter les gros chagrins de “mauvais perdants” vous pouvez opter dans un premier temps, vers 5 ou 6 ans, pour les jeux dits “coopératifs” : tous les joueurs jouent ensemble contre un ennemi extérieur et non pas les uns contre les autres. C'est le cas par exemple avec le jeu du “Verger” où les participants s'associent pour récolter des fruits avant qu'un méchant corbeau ne les mange ! Tout le monde gagne ou perd ensemble, l'enfant ne vit pas ces expériences en solitaire.

Faut-il forcément jouer avec son enfant si on n’en a pas envie ?

Surtout pas ! Si vous n'aimez pas jouer, pas de panique : votre enfant trouvera toujours un interlocuteur-joueur auprès de ses pairs ou des autres membres de la famille. Le jeu doit être une relation de plaisir, pas de contrainte.

En revanche, il est essentiel que les parents regardent leur enfant jouer. D'abord pour se faire une idée de son développement psychique, comme nous l'avons vu. Mais aussi pour l'encourager, lui montrer qu'ils sont présents, s'intéressent à ce qu'il fait. Mais ce regard ne doit pas être posé en permanence sur lui : il a aussi besoin de solitude dans ses jeux, de pouvoir créer son propre espace ludique, personnel et intime.

 

Le 15 mars 2010 Sophie Marinopoulos, propos recueillis par Isabelle Gravillon pour Les Cahiers parents de Pomme d'Api (mars 2010)

A propos de Sophie Marinopoulos

Dites-moi à quoi il joue, je vous dirai comment il vaSophie Marinopoulos est psychologue et psychanalyste. Elle est l'auteur de Dites-moi à quoi il joue, je vous dirai comme il va, aux éditions Les Liens qui Libèrent.

Dans cet ouvrage, elle décrit un outil qu'elle a créé pour les parents : le “ludomètre”, une sorte de thermomètre permettant d'évaluer la bonne croissance psychique d'un enfant.

Votre recherche

Musique et ados

Comment les ados écoutent-ils de la musique ?

Ordinateur, téléphone, baladeur… : comment les jeunes...

Lire la suite de l'article
Des os solides se fabriquent dès l’enfance et l’adolescence !

Des os solides se fabriquent dès l’enfance et l’adolescence !

A l’occasion de l’exposition de la Cité des sciences et de...

Lire la suite de l'article
Histoires pour les petits : les bébés adorent les mots !

Histoires pour les petits : les bébés adorent les mots !

Agés de quelques mois, les bébés aiment déjà entendre...

Lire la suite de l'article
Vacances : une sélection de livres pour toute la famille

Vacances : une sélection de livres pour toute la famille (tout-petits jusqu’à 12 ans)

Gardez de la place dans vos valises ! Les ouvrages de notre sélection...

Lire la suite de l'article

Quelle éducation sexuelle pour les enfants ?

Comment répondre aux questions des enfants sur la sexualité, poser des...

Lire la suite de l'article