Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Scolarité

Les idées fausses sur les métiers “verts”

La rédaction du magazine Phosphore a rencontré six personnes qui, après des études classiques (école d’ingénieurs, de commerce…), exercent un métier “vert” dans des entreprises sensibles au développement durable. Leurs professions, récentes et peu connues, font l’objet d'un grand dossier dans le numéro “vert” d’avril 2010. Extraits.

 

Ce sont des activités qui s’exercent au grand air

Les métiers de l’environnement ne sont pas si “verts” que cela, et ils ne concernent pas uniquement des activités en contact direct avec les petites fleurs et les oiseaux… À peine 10 % des 400 200 professionnels de l’environnement s’occupent de la protection de la faune, de la flore ou des paysages. La majorité des emplois concernent la gestion des déchets et des eaux usées, ainsi que la récupération des matières métalliques.

Travailler dans l’environnement consiste aussi à développer des énergies renouvelables, réduire les polluants atmosphériques, lutter contre les nuisances sonores… D’ailleurs, la majorité des 600 000 emplois à pourvoir d’ici à 2020 le seront dans ces secteurs. Dernier détail, plus de la moitié des spécialistes de l’environnement travaillent à gérer ou étudier des projets… donc dans un bureau.

Il s’agit de métiers bien spécifiques

On imagine qu’il y a d’un côté des métiers classiques, de l’autre les métiers de l’environnement. A tort. Certes, quelques métiers nouveaux émergent (de la maintenance des installations éoliennes à la réalisation de bilans carbone).

Mais dans l’ensemble, il s’agit plus de métiers dits “classiques” intégrant des préoccupations environnementales. Ainsi, un commercial peut s’occuper de produits bios ou vendre des installations thermiques, un juriste peut se spécialiser dans le droit de l’environnement, un comptable s’occupera du bilan carbone d’une entreprise, un électromécanicien exercera dans une usine d’incinération, etc.

Il faut une formation labellisée environnement

L’enseignement supérieur est passé au vert ces dernières années : pas une école ou une université qui n’ait créé un diplôme ou un cursus verts. Protection de la nature, prévention des pollutions, aménagement du territoire, énergie et génie climatique, management de l’environnement… le champ est large. On dénombre pas moins de 560 cursus dans l’enseignement supérieur, sans compter les diplômes accessibles dans les lycées professionnels et agricoles. Et les étudiants s’enthousiasment pour ces formations. Mais gare aux désillusions.

Déjà, il y a dix fois plus de diplômés que de postes proposés. Ensuite, les formations proposées ne coïncident pas totalement avec le marché du travail. En effet, les entreprises cherchent d’abord des personnes qui ont acquis une bonne formation généraliste de base (ingénieurs, juristes, chimistes, commerciaux), qui complètent leur bagage par une spécialisation “environnementale”.

Un bac +5 est le minimum exigé

Pas forcément. Les recruteurs s’arrachent les BTS Hygiène, sécurité, environnement, des BTS ou DUT en Chimie ou Biochimie, des DUT Mesures physiques ou encore des licences professionnelles en Gestion des risques industriels… pour des postes de techniciens très variés.

 

Le 24 mars 2011 Anne Bideault et Sandrine Pouverreau

Les magazines jeunesse de Bayard et Milan s’engagent pour le développement durable

J'aime ma planète - Bayard et Milan pour le développement durable

A l'occasion de la Semaine du Développement Durable (du 1er au 7 avril 2011), Bayard et Milan thématisent entièrement leurs magazines jeunesse du mois d’avril autour du développement durable, et s’affichent en grand aux couleurs de la forêt et de la nature.

Parce que le développement durable n’est pas une idée compliquée réservée aux adultes, Okapi, Astrapi, Wapiti, Pomme d’Api ou encore Géo Ado emmènent les enfants et adolescents à la découverte du monde dans toute sa beauté, mais aussi dans toute sa fragilité.

 

Près de six millions de lecteurs seront ainsi sensibilisés aux questions du développement durable et de la protection de l’environnement à travers des reportages, des enquêtes, des dossiers, des activités, des jeux et des histoires.

 

Au-delà de cet engagement rédactionnel fort, Bayard et Milan s’impliquent dans une démarche industrielle cohérente. Les magazines de l’opération “J’aime ma planète !” vendus en kiosque en avril ne comporteront pas de prime. Par ailleurs, Bayard s’engage depuis plusieurs années dans le développement durable, en affichant notamment sur tous ses titres jeunesse chaque mois leur empreinte carbone.

 

Enfin, Bayard propose depuis trois ans aux enseignants du cycle 3 un kit d’éducation au développement durable, qui leur permet d’aborder ce thème en classe d’une manière simple et pédagogique.

 

Tous ces magazines sont en vente au mois d’avril chez les marchands de journaux au prix habituel.

 

Des sites pour s’informer sur les métiers verts, la protection de l’environnement et le développement durable

A découvrir sur le site Phosphore.com, en partenariat avec l'ADEME, un espace “Métiers verts” entièrement dédié à l'orientation et à la formation aux métiers de l'environnement et du développement durable avec des tests, des fiches métiers, des vidéos, des dossiers...

 

Sur le site MtaTerre, l'ADEME propose de nombreuses explications sur le développement durable, les changements climatiques ; des informations et des conseils pour tous les jours ; des photos à télécharger, des vidéos, ainsi qu'un espace où les jeunes peuvent exprimer leurs idées et poser leurs questions.

Votre recherche

Psychologie de l’enfant : arriver dans une nouvelle classe, qu’est-ce que ça change pour mon enfant… et moi ?

Arriver dans une nouvelle classe, qu’est-ce que ça change pour mon enfant… et moi ?

Comment rassurer un enfant inquiet d’entrer dans une nouvelle classe ? Que...

Lire la suite de l'article
Apprentissage de la lecture : comment donner le goût de lire à un enfant ?

Apprentissage de la lecture : comment donner le goût de lire à son enfant ?

Découvrir la grande école, passer de la parole à la lecture, ajouter...

Lire la suite de l'article
Emploi du temps : comment s’organiser au lycée ?

Lycéens : comment s’organiser avec un mauvais emploi du temps ?

Marie, 17 ans, ne sait pas comment gérer son nouvel emploi du temps au...

Lire la suite de l'article
Activités manuelles : bricolages pour les enfants à faire avec des photos

Activités manuelles : bricolages pour les enfants à faire avec des photos

Ne laissez pas vos photos de vacances dormir au fond d’un tiroir ou dans une...

Lire la suite de l'article