Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Scolarité

Mauvais bulletin : 3 questions à Valérie Giaccone-Marcesche, pédopsychiatre

Quand un enfant rapporte un mauvais bulletin scolaire ou une mauvaise note, comment réagir ? Faut-il le punir, l'encourager ? Valérie Giaccone-Marcesche, pédopsychiatre, nous donne quelques conseils.

 

Quelle importance doit-on accorder aux notes ?

Les parents subissent aujourd'hui une énorme pression de la société au sujet de la réussite scolaire de leurs enfants, pression qui rejaillit sur l'enfant bien sûr. Un enfant DOIT réussir scolairement s'il veut réussir sa vie, c'est le discours ambiant.

On confond réussite scolaire et valeur personnelle de l'enfant. Et si l'enfant ne réussit pas, l'éducation donnée par les parents est montrée du doigt. Les parents se sentent jugés, leur stress rejaillit sur les enfants.

Dans la scolarité d'un enfant, il est normal que les notes fluctuent. Il faut arrêter de culpabiliser et se rassurer. Si l'état des lieux ne fait pas apparaître de difficulté particulière chez l'enfant, il faut accepter une baisse et se poster simplement en observateur pour la suite.

Doit-on donner une punition à un enfant qui travaille moins bien ?

Avoir une mauvaise note, c'est déjà une sanction : vous connaissez des enfants que cela rend heureux ? Alors inutile d'en rajouter. Une punition qui viendrait s'ajouter ne peut que faire perdre confiance à l'enfant. Or si l'on veut qu'il fasse des progrès et produise des efforts, il faut qu'il puisse garder confiance. On fait des efforts quand on est porté par une dynamique positive. C'est vrai pour tout et pour tout le monde !

Comment donner le goût de l'effort à un enfant ?

Le goût de l'effort ne se travaille pas seulement à l'école, il se travaille à la maison et au quotidien. On est un peu trop dans l'assistanat avec nos enfants.

Au contraire, dès qu'ils sont capables d'aider à la maison, il faut leur confier de petites responsabilités : mettre le couvert, s'habiller tout seul… et les féliciter du résultat obtenu. Ces tâches les valorisent, renforcent leur estime de soi et leur donne le goût de l'effort, parce qu'au bout d'un effort, il y a une gratification.

 

Le 7 février 2014 Sophie Coucharrière - Pour le magazine Astrapi

Votre recherche

Les verrues en quetions

Les verrues en questions

50 à 70 % des enfants de 5 à 15 ans ont, ou auront, des...

Lire la suite de l'article
L'étape du collège à l'adolescence

L'étape du collège à l'adolescence

Les années collège sont souvent des années de révolution pour...

Lire la suite de l'article