Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Adolescents

100 bonnes questions avant de quitter ses parents : “Des décibels en trop dans les concerts” ?

Votre grand ado envisage de quitter la maison ? Ce guide pratique aborde tous les sujets – logement, amour, santé, vie professionnelle, voyages, engagements, spiritualité – pour l’aider dans cette étape de sa vie… Et vous permettre de le laisser partir sans, trop, d’inquiétude. Extraits…

 

Victime des décibels

Au retour d'un concert génial, vos oreilles bourdonnaient furieusement… Le symptôme a depuis disparu mais vous avez eu très peur… Classique. Vous avez été l'une, parmi des milliers, des victimes des décibels. L'exposition à des bruits ou à des musiques de très forte intensité entraîne des conséquences redoutables sur l'audition.

Une oreille interne fragile

L'oreille interne – ou cochlée – est un organe extrêmement fragile, dont les cellules, peu nombreuses, se dégradent irréversiblement au cours de la vie, sans jamais se renouveler. D'où l'apparition d'une légère surdité autour de 45-50 ans…, voire plus jeune, si vous exercez un métier bruyant ou que vous fréquentiez assidûment les boîtes de nuit.

Baissez le son !

L'intensité du son et la durée de l'exposition entrent tous deux en ligne de compte. On évitera donc d'écouter son MP3 plusieurs heures par jour au volume maxi ou de s'approcher des enceintes dans les concerts ! Un bon conseil : utilisez des bouchons protecteurs (en mousse, vendus en pharmacie) nettement plus discrets qu'un appareil auditif, si vous deviez en porter un dans 10 ans !

Lésions, douleurs… et perte d’audition

Les lésions de l'oreille interne passent souvent inaperçues, constate Didier Bouccara, ORL à l'hôpital Beaujon (Paris), car elles ne s'accompagnent d'aucun symptôme ou alors, ces derniers ne durent pas : bourdonnements et sifflements (appelés acouphènes) cessent au bout de quelques heures, et le sujet, rassuré, augmente à nouveau le volume de sa chaîne. Ces acouphènes constituent pourtant un signal d'alarme, qui nécessite un rendez-vous chez un ORL. Celui-ci déterminera à l'aide d'un audiogramme s'il y a eu perte d'audition, et à défaut de ‘réparer’ les cellules lésées, sensibilisera le patient aux risques encourus."

Plus grave : les expositions à des bruits très intenses s'accompagnent parfois de violentes douleurs. On a alors affaire à un traumatisme sonore aigu (TSA), dont les conséquences sont redoutables : perte sensible de l'audition et acouphènes à vie. Ce serait dommage, si vous aimez la musique, de ne plus l'entendre… ou au travers d'insupportables sifflements.

 

Les bons sites

Nos oreilles on y tient

Un site de l’association pour l’information et la prévention dans le domaine de l’audition (audition-infos.org). Elle organise tous les ans, en mars, la JNA (Journée nationale de l’audition). Une excellente brochure d’information et de prévention est éditée à cette occasion. Elle est téléchargeable sur le site de l’association.


Association de prévention des traumatismes auditifs (APTA).

Il propose, entre autres, des témoignages de musiciens dont la vie est gâchée par les acouphènes. Édifiant.


france-acouphenes.fr
Le site de l’association France acouphènes, dédiée aux personnes qui souffrent de ces troubles.

 

Le 7 juillet 2010 Sophie Furlaud - Anne Lanchon - Samir Senoussi

L’audition en chiffres

Ce sont 57 % des jeunes de 15 à 30 ans qui ont ressenti des troubles de l'audition à la sortie d'un concert ou d'une discothèque. Ils sont 99 % d'entre eux à savoir que la musique écoutée à forte puissance peut endommager leur audition.

Un tiers d'entre eux pourtant reconnaissent l'écouter trop fort sur leur baladeur, un quart d'entre eux sur leur chaîne hi-fi. Seuls 6 % des jeunes utilisent des protections auditives en concert.
(Source : Enquête JNA/Ad'hoc research, 2006.)

De la nocivité des sons forts

L'intensité des bruits et des sons s'exprime en décibels (dB). L'échelle va de 0 (seuil de perception de l'oreille humaine) à plus de 120 (avions, fusées, explosions). La limite de nocivité du système auditif est évaluée à 85-90.

 

En dessous de 85, l'oreille ne court aucun risque, au-delà, le danger est proportionnel à l'intensité. La musique des baladeurs est théoriquement limitée à 95, mais certains petits malins savent les débrider. Celle des discothèques oscille entre 92 et 102 dB. Dans les concerts, près des baffles, il arrive qu'elle dépasse 105 dB.

Votre recherche

Ecouter des histoires en musique avec son enfant

Du lundi au vendredi, à 20h, sur Radio Classique, Elodie Fondacci raconte un conte...

Lire la suite de l'article
L’école creuse-t-elle les inégalités ?

Education nationale : l'école creuse-t-elle les inégalités ?

Peut-on dire aujourd’hui que tous les établissements scolaires se valent et...

Lire la suite de l'article
A faire avec les enfants : les petits rouleaux de haricots verts frais

A faire avec les enfants : les petits rouleaux de haricots verts frais

Profitez de l’arrivée des premiers haricots verts pour essayer cette...

Lire la suite de l'article
Mon enfant a peur de “rater” sa fête d’anniversaire

Mon enfant a peur de “rater” sa fête d’anniversaire

Avant de vous lancer dans les préparatifs, prenez le temps de parler de cette...

Lire la suite de l'article
Comment faire un exposé sur les dinosaures en CM1-CM2 ?

CM1-CM2 : Comment faire un exposé sur les dinosaures ?

Exercice pas toujours facile en primaire, votre enfant doit chercher pour son...

Lire la suite de l'article
Acné : sept gestes pour garder une belle peau à l'adolescence !

Acné : sept gestes pour avoir une belle peau à l’adolescence !

A l’adolescence, avoir le visage couvert de boutons et de points noirs n’est...

Lire la suite de l'article