Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Parents

Orientation professionnelle : comment les parents peuvent-ils parler de leur métier à leur enfant ?

En racontant des anecdotes sur leur travail, en expliquant l’une de leurs missions ou de leurs fonctions, les parents permettent aux enfants d’appréhender le monde professionnel. Peuvent-ils ainsi influer sur leur choix d’une orientation ou d’un métier ? Comment informer en restant objectifs ? Nos conseils.

 

Parler de son travail, est-ce que cela peut aider les enfants dans leurs choix personnels ?

“On aborde souvent l'orientation sous un prisme académique, en envisageant des domaines d'expertise. Les parents, eux, peuvent donner à leurs enfants quelques points de repère pratiques et leur faire passer des tranches de vie”, observe Bertrand Pointeau, auteur de L'entreprise enfin expliquée aux ados et aux autres (éd. Nathan).

Le regard des parents, au plus près de certaines réalités du monde du travail, peut donc compléter utilement ce que les adolescents apprennent des métiers à l'école, dans des livres, dans les médias, etc.

“Ce dialogue apporte une ouverture sur un environnement professionnel”, ajoute Geneviève Henry, psychologue clinicienne et conseillère d'orientation. Il n'a pas d'impact direct sur les choix futurs des jeunes, “car l'orientation est une démarche dans laquelle on part de soi, de ses intérêts et de ses goûts, pour se pencher ensuite vers ce qui correspond, et non l'inverse – découvrir le maximum de métiers pour mieux s'interroger sur celui qui plairait”.

Mais cela apporte aux adolescents une culture et des références sur cet univers qu'ils pourront mobiliser le moment venu.

Des images à nuancer

“L'enjeu est de transmettre un vécu, tout en arrivant à dépassionner un minimum son discours, note Bertrand Pointeau, c'est là que réside la difficulté majeure de l'exercice !”

Pour Sylviane Giampino, psychanalyste et auteur de Les mères qui travaillent sont-elles coupables? (éd. Albin Michel), il faut éviter de “leur donner le sentiment que le travail persécute leurs parents, ce qui génère en eux une anxiété. Si on leur fait part de quelques problèmes, il ne s'agit pas d'oublier d'évoquer les découvertes intéressantes et les franches parties de rigolade.”

Inutile cependant d'inventer des histoires si votre emploi ne vous épanouit pas” : “Les enfants captent les vérités sous-jacentes.” En revanche, “reconnaître que l'on a des soucis, et exhiber son insécurité au travail, c'est très différent”.

On peut très bien dire que l'on n'aime pas ce que l'on fait, tout en précisant” : “J'espère que tu feras mieux”, rappelle Sylviane Giampino” :  il est important de leur faire sentir que leur avenir reste libre et à construire, et “qu'ils inventeront eux-mêmes leur rapport au travail”.

 

Le 28 juillet 2010 Aurélie Djavadi

Votre recherche

Le numérique à l'école

Les élèves à l'école du numérique

Tablettes numériques, compte Twitter en classe, tablettes tactiles, tableau...

Lire la suite de l'article
comment avoir un enfant épanoui

Age par âge, comment l'aider à s'épanouir ?

De quoi a besoin votre enfant pour être heureux ? Quels sont les...

Lire la suite de l'article
Cantine scolaire : est-elle adaptée aux élèves en classe de maternelle ?

Cantine scolaire : est-elle adaptée aux élèves en classes de maternelle ?

Manque de qualité et de diversité des aliments proposés, bruit...

Lire la suite de l'article
adolescence

Je ne reconnais plus mon enfant depuis qu'il est ado

Devenir secret, raconter le moins possible ses journées, fermer la porte de sa...

Lire la suite de l'article
Mon enfant a des TOC

Mon enfant a des TOC

Qu’un enfant ait des rituels, c’est normal. Mais le vôtre a besoin de...

Lire la suite de l'article