Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Mon enfant a volé : comment réagir pour éviter qu’il recommence ?

Beaucoup d’enfants essaient un jour de voler un objet ou un peu d’argent, à la maison ou à l’extérieur. Ils ne recommenceront sans doute pas, si le discours des adultes en face d’eux est clair. En grandissant, ils ont besoin que vous posiez les limites et les interdits. Conseils de Marion Haza, psychologue.

 

Faire comprendre qu’on n’est pas dupe

Quand on s'aperçoit du vol, il ne faut surtout pas dramatiser. Les enfants testent. “Ce qui est perturbant pour les parents, explique Marion Haza, c'est que l'enfant ment, pour couvrir son vol. Inutile donc de chercher à savoir à tout prix pourquoi il a volé.”

En revanche, on doit lui faire comprendre qu'on n'est pas dupe : on sait qu'il a volé et d'où vient l'objet. L'essentiel, c'est de bien expliquer la notion de propriété : tout n'appartient pas à tout le monde ! Il faut aussi évoquer le coût des choses, dire clairement qu'on ne peut pas, dans la vie, avoir tout ce qui nous fait envie, même quand on est adulte. Rappeler enfin qu'il existe des règles pour vivre ensemble et que voler est interdit, c'est un délit puni par la loi.

L'enfant doit payer sa “dette”

Pour que l'enfant réalise la gravité de son acte, il est important qu'il aille lui-même restituer l'objet, là où il l'a volé. S'il le souhaite, on peut l'accompagner, en lui faisant remarquer que ce genre de situation n'est agréable pour personne !

“Si les parents doivent payer l'objet, souligne Marion Haza, c'est intéressant qu'ils trouvent un moyen à la maison pour que l'enfant paie sa dette, comme des petites corvées. L'idée, c'est que le vol ait un coût réel aussi pour lui”. Ce qui compte dans ce genre de situation, c'est la cohérence du discours des deux parents : ils sont d'accord tous les deux pour dire que voler est grave.

Favoriser un climat de confiance

Si l'on voit que l'enfant ne recommence pas, il n'y a aucune raison de ne pas continuer à lui faire confiance. Bien sûr, il doit comprendre que s'il recommençait à voler, on ne pourrait plus lui accorder la même confiance. On serait obligé de resserrer son espace de liberté : si on avait l'habitude de lui laisser la monnaie du pain, on ne le fera plus.

C'est important dans tous les cas d'être ouvert à la discussion et d'expliquer les choses, pour que l'enfant ne reste pas sur des incompréhensions ou des frustrations. Il se peut, par exemple, que tous les enfants de son âge aient de l'argent de poche, sauf lui. On peut dans ce cas, commencer à lui en donner un peu…

 

Le 30 janvier 2014 Sophie Coucharrière (01/10/2010)
Photo : diego cervo-Thinkstock

Votre recherche

gâteau au chocolat et aux noisettes

Gâteau au chocolat et aux noisettes

Si vous aimez les gâteaux au chocolat fondant, vous allez adorer cette...

Lire la suite de l'article
Mon enfant est gaucher, comment l’accompagner dans ses apprentissages ?

Comment accompagner un petit gaucher ?

Il y aurait en France 1 million et demi d’élèves gauchers (de la...

Lire la suite de l'article
Brico et déco : mon découpage à la manière de Matisse

Brico et déco : mon découpage à la manière de Matisse

Une paire de ciseaux, du papier et un peu de peinture suffisent pour réaliser ce...

Lire la suite de l'article
Ses dents poussent mal

Ses dents poussent mal

Les dents de votre enfant poussent trop en avant, rechignent à remplacer ses...

Lire la suite de l'article
pudeur

Ma fille devient trop pudique

Depuis peu, votre fille ne supporte plus de se montrer dévêtue et...

Lire la suite de l'article