Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Droits de l’enfant : la France est-elle une bonne élève ?

Evénement institué en 1995 par le parlement de notre pays, la Journée internationale des droits de l’enfant a lieu le 20 novembre pour promouvoir les droits des mineurs dans le monde. Mais, en France, sont-ils toujours respectés ?

 

Les droits des enfants, c’est quoi au juste ?

Tout enfant a le droit d'être soigné, éduqué, protégé, mais aussi de s'amuser et de s'exprimer. C'est, en substance, le contenu de la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE) adoptée par l'ONU le 20 novembre 1989, que la Journée internationale des droits de l'enfant vise à promouvoir auprès du monde entier.

Les enfants souffrent encore aujourd'hui de nombreuses injustices. Bien sûr, les pays riches s'en sortent mieux, car ils sont plus susceptibles d'offrir à leur jeunesse une qualité de vie décente. Mais même la France, patrie des droits de l'homme, deuxième signataire de la CIDE et instigatrice de cette Journée, ne fait pas toujours figure d'élève modèle.

Un glissement répressif

Le projet de loi de réforme de la justice des mineurs va à l'encontre de la notion de protection des enfants. En prévoyant un recours plus fréquent à la détention et l'instauration d'une responsabilité pénale pour les mineurs, il privilégie la répression, au détriment de la prévention.

De même, l'existence d'une défenseure des enfants indépendante est aujourd'hui compromise. Quant à la proposition de détecter, dès l'âge de 2 ou 3 ans, les comportements “à risque” pour lutter contre la délinquance, elle est vivement pointée du doigt par les professionnels de la protection de l'enfance.

Le malaise des adolescents

Autre point noir : la situation des mineurs étrangers isolés. Ceux-ci, par ailleurs souvent victimes de filières d'exploitation, n'ont pas de statut et sont, par conséquent, mal aidés et mal accompagnés.

On dénombre 100 000 enfants en danger pour cause de violence ou de négligence, et deux millions vivent sous le seuil de pauvreté, avec tous les problèmes que cela pose en termes de logement, de santé et de réussite scolaire.

D'ailleurs, 150 000 petits Français sortent chaque année du système éducatif sans diplôme, tandis que 15 000 collégiens et lycéens ne suivent aucun cours. Si, globalement, les adolescents vont bien, on constate, dans cette tranche d'âge, un réel malaise social, qui se double d'une réalité effrayante : 40 000 tentent de se suicider chaque année.

Les tout-petits choyés

Reste que notre pays s'occupe globalement bien de ses enfants. Les petits Français bénéficient d'une des meilleures couvertures sociales au monde ainsi que d'un système de protection abondamment financé et extrêmement rodé. Une multitude de structures, d'associations et de dispositifs d'aide ont été mis en place pour aider les mineurs et leurs familles.

La politique de santé menée au profit des enfants fonctionne, en particulier pour les moins de 2 ans, et l'Hexagone se situe au troisième rang mondial en matière de prise en charge des tout-petits.

Ces dernières années, des efforts ont été faits pour moderniser le cadre législatif de l'accouchement sous X, permettre à l'enfant concerné par une procédure judiciaire d'être entendu… et harmoniser l'âge légal du mariage : 18 ans pour les filles comme pour les garçons.

 

Le 18 novembre 2010 Cécile Couturier

La Convention internationale des droits de l’enfant

Pour lire le texte de la Convention internationale des droits des enfants (CIDE), consultez le site des Droits de l'enfant.

Votre recherche

Quand ils nous disent : « c’est pas juste ! »

Quand ils nous disent : « c’est pas juste ! »

Les tout-petits ressentent violemment le sentiment d’injustice… et...

Lire la suite de l'article
Internet : quels sont vos droits et vos devoirs ?

Internet : quels sont vos droits et vos devoirs ?

La publication de documents sur Internet (blog, site, réseau social), même...

Lire la suite de l'article
Loi "Création et Internet" : points de repères

Loi "Création et Internet" : points de repères

Le projet de loi favorisant la diffusion et la protection de la création sur...

Lire la suite de l'article

Faut-il attendre la troisième pour parler d'orientation ?

Les décisions prises en matière d’orientation résultent d'un...

Lire la suite de l'article

Comment faciliter l'apprentissage de l'orthographe ?

Depuis des générations, l’orthographe est la bête noire de bien...

Lire la suite de l'article