Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Ecole maternelle

Un doudou en maternelle ?

Il entre pour la première fois en maternelle et la séparation est difficilement vécue ? Un doudou, encore admis en petite section, devrait l'aider à passer ce cap. Mais mieux vaut prévoir un doudou qui restera à l’école, indépendant de celui de la maison.

 

Un réconfort à l’heure de la sieste

Pour adoucir le choc de la séparation à l’entrée à l’école maternelle, la plupart des maîtresses de petite section acceptent que les enfants apportent un doudou. Mais attention, ce n’est pas le doudou de la maison – qu’il vaut mieux laisser à la maison et que l’enfant aura plaisir à retrouver le soir après l’école – mais le “doudou de l’école”.

Ce doudou-là, qui peut être une petite peluche, un foulard de maman, un mouchoir en tissu, doit être choisi par l’enfant. Il reste à l’école pour l’accompagner au moment de la sieste ou lors des petits coups de cafard.

Il est préférable de marquer l’objet au nom de l’enfant et en général, on le récupère avant les vacances scolaires pour une séance de lavage. On observe que la plupart des enfants cessent assez vite d’avoir besoin de leur doudou de l’école, en général dès la moyenne section…

Un objet symbolique évoquant la mère

Rappelons en effet que le doudou est un élément structurant de l’évolution de l’enfant, extrêmement important dans son développement. C’est le pédiatre et psychanalyste britannique Donald Winnicott (1896-1971) qui a mis au jour le rôle majeur de ce qu’il a baptisé “un objet transitionnel” en soulignant le caractère symbolique de cet objet qui est à la fois la première image de soi qu’a l’enfant et une représentation de sa mère.

“Le doudou, nous explique le Dr Michelle Rouyer, pédopsychiatre, est la première possession de l’enfant, qui n’est pas lui, et sur laquelle il a toute autorité. Le doudou ouvre vers la créativité et le symbolique. L’enfant en fait ce qu’il veut : il le suce, le mord, le câline, le jette, le reprend, etc.”

Un doudou jusqu’à quel âge ?

“Le doudou l’aide à faire face à la solitude et l’enfant le désinvestit naturellement vers 5-6 ans, quand le plaisir d’apprendre prend le dessus. Au-delà de cet âge, l’incapacité d’un enfant à se séparer de son doudou est un signe d’angoisse très fort.

A l’inverse, conclut-elle, les enfants qui n’ont pas de doudou sont souvent beaucoup trop attachés à leur mère”. Il ne faut donc pas sous-estimer la place du doudou dans la vie de son enfant. En allant à l’école, en grandissant, celui-ci va se détacher progressivement de son doudou. Le rôle des parents et de l’école est alors d’accompagner ce cheminement tout en douceur.

 

Le 1 juillet 2012 Laure Dumont

Votre recherche

Faut-il interdire la fesséee ?

Faut-il interdire la fessée ?

Dix-huit Etats membres de l’Union européenne ont interdit les punitions...

Lire la suite de l'article

Neige : quelles activités pour les enfants ?

Cet hiver, les stations françaises proposent mille et une activités,...

Lire la suite de l'article
Les tout-petits sont naturellement  philosophes

Les tout-petits sont naturellement philosophes

Jacques Lévine, psychanalyste et philosophe, est un des pionniers de la...

Lire la suite de l'article

Pourquoi nos enfants aiment-ils les livres qui font peur ?

Du 26 novembre au 1er décembre 2008, se tient à Montreuil...

Lire la suite de l'article

La vérité sur le niveau scolaire des lycéens

Il n’existe pas aujourd'hui de moyens fiables et adaptés aux nouveaux...

Lire la suite de l'article