Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Adolescents

Le suicide à l'adolescence

Pour certains jeunes, l'adolescence est un moment de grande souffrance. Une souffrance qui peut les conduire à des conduites à risques, à la dépression et aussi à avoir envie d'en finir.

 

 

Quand un adolescent tente de se suicider, il a rarement envie de mourir : il cherche plutôt un moyen de cesser de souffrir tant ce qu'il vit est intolérable. Certains contextes, plus que d'autres, peuvent conduire à un tel passage à l'acte. Notamment quand un adolescent se découvre homosexuel et ne parvient pas à assumer cette orientation, constate ou pense qu'elle engendrera son rejet par sa famille, ses amis.

Le sentiment de ne pas pouvoir surmonter des souffrances

Quand il est victime de violences et d'abus, au sein de sa famille ou à l'extérieur. Quand il souffre d'isolement, ne trouve écoute et soutien nulle part, ni au sein de sa famille, ni auprès d'amis. Quand une rupture amoureuse ou amicale, une situation d'échec scolaire viennent réactiver des fragilités psychologiques préexistantes et donnent au jeune le sentiment que jamais il ne pourra les surmonter. Bien sûr aussi, une tentative de suicide peut être liée à une pathologie psychiatrique sous-jacente.

Des signaux qui peuvent alerter

Certains signaux peuvent alerter les parents. Une tristesse permanente, des pleurs fréquents, l'expression d'idées suicidaires, l'isolement, la négligence de soi, les fugues, la distribution d'objets personnels, l'agressivité contre soi et les autres, une consommation excessives d'alcool, de tabac, de drogues, d'importants troubles du sommeil.

Une aide psychologique indispensable

Face à plusieurs de ces symptômes, surtout s'ils s'aggravent, les parents doivent absolument convaincre leur adolescent de se faire aider, de reconnaître son mal-être et d'en parler. Si besoin, ils peuvent mobiliser ses copains, certains de ses enseignants, le médecin traitant pour l'amener à cette prise de conscience avant qu'il n'essaye de mettre fin à ses jours?

Points de repères

Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans, après les accidents de la circulation Les filles sont plus nombreuses à faire des tentatives, mais ce sont les garçons qui en meurent le plus (trois décès par suicide sur quatre sont ceux de garçons).

 

Le 3 février 2014
Isabelle Gravillon
Photo : Getty Images-Thinkstock

Pour en savoir plus

Plusieurs associations proposent conseils et soutien aux jeunes ayant des idées suicidaires et à leurs proches :

 

www.sos-suicide-phenix.org

 

www.suicide-ecoute.fr

 

www.sos-amitie.com

 

www.filsantejeunes.com

Le dico des ados

De A comme Acné à T comme Tatouage, en passant par Cannabis, Harcèlement ou Sexualité… découvrez le  dico pratique  de l’adolescence.

Une définition, des points de repères, des conseils concrets et des pistes pour aller plus loin en cas de besoin : toutes les facettes de la vie des ados sont abordées de manière simple et accessible.

Le dico des ados

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1453