Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Scolarité

Education des enfants : l’été, on révise et on apprend… en s’amusant !

Deux mois sans leçons ni devoirs ! Profitez-en pour proposer à votre enfant d’autres façons d’apprendre… en s’amusant et en se détendant. Les conseils d’Isabelle Causse-Mergui, orthophoniste et auteur des Maths à toutes les sauces.

 

Cahier de vacances : pour ou contre ?

Difficile de les ignorer ! Dès le mois de mai, les cahiers de vacances sont omniprésents dans les kiosques, les grandes surfaces, les librairies… Faut-il miser sur ces ouvrages ludiques pour réviser pendant l'été les notions acquises en classe ? Ou, au contraire, marquer une rupture avec l'univers scolaire ?

Orthophoniste, Isabelle Causse-Mergui leur concède certains atouts : “Un cahier de vacances ne permet pas de rattraper les lacunes de l'année. Mais il aide l'enfant à garder l'habitude de rester assis à une table face à un exercice, et l'entraîne à décoder des consignes.”

Cependant, elle juge aussi que les vacances sont l'occasion de sortir d'une démarche purement scolaire et de s'appuyer sur le quotidien pour consolider les apprentissages. Donc pas question de prôner l'oisiveté pendant ces grandes vacances “parmi les plus longues d'Europe”. Pour autant, mieux vaudrait, en tant que parent, ne pas adopter une posture de professeur.

Des activités pour apprendre en s’amusant

De la cuisine à la plage, de multiples activités se prêtent au calcul ou à l'expression orale, par exemple. Tout l'enjeu est de ne pas être trop directif, pour laisser à l'enfant une marge de réflexion et de décision. “Posez-lui des questions ouvertes, veillez à ne pas tout faire à sa place”, conseille Isabelle Causse-Mergui.

Voici quelques pistes pour mobiliser et réactiver les connaissances de l'année scolaire, sans vraiment “réviser”.

• Cuisiner

Concocter gâteaux et bons petits plats enchante en général les 6-10 ans. “Si vous trouvez une balance à deux plateaux sur votre lieu de vacances, n'hésitez pas à vous en servir”, lance Isabelle Causse-Mergui. La cuisine, c'est l'occasion de se familiariser concrètement avec les ordres de grandeur, les fractions, etc. “Utilisez un verre mesureur, demandez à l'enfant de préparer un tiers ou un quart de litre d'eau, pour l'inciter à faire lui-même le calcul, etc.”

Vous pouvez aussi vous amuser à parler anglais en cuisinant avec ces recettes faciles :
Gressins au chocolat
Brownies au chocolat
Sandwichs au concombre

• S’amuser avec le temps

Pendant l'année scolaire, les programmes sont bien cadrés, et les enfants s'en remettent aux instructions du professeur, ou suivent les parents. L'été, lancez des petits challenges ou des jeux, en leur demandant, par exemple, de vous prévenir lorsqu'il sera telle ou telle heure…

A lire : Des exercices pour apprendre à lire l'heure

• Rédiger un journal de vacances

“Lorsque l'on revient du cinéma, d'un spectacle ou d'un ‘sons et lumières’, il est toujours intéressant d'en discuter en famille et de demander à chacun de enfants ce qu'il a compris, ce dont il se souvient”, conseille Isabelle Causse-Mergui. De quoi enrichir leur vocabulaire et les aider à cerner les informations essentielles.

“Pour éviter les confrontations entre enfants, on peut proposer à chacun de tenir son propre cahier de vie. Et pourquoi ne pas y intégrer des indications comme les horaires ou les trajets… histoire de solliciter toutes les notions liées au temps et l'espace…”

Autre idées : voir la sélection de livres d'activités

 

Le 26 mars 2013 Aurélie Djavadi

A propos d’Isabelle Causse-Mergui

Orthophoniste, Isabelle Causse-Mergui est spécialisée dans la rééducation logico-mathématique. Elle est l'auteur de 100 idées pour aider les élèves dyscalculiques (éd. Tom Pousse), A chaque enfant ses talents (éd. Le Pommier), Les maths à toutes les sauces (éd. Le Pommier).

Des jeux pour apprendre

Jeux pour apprendre d'après la pédagogie d'Antoine de La Garanderie
 

Les soixante-dix jeux proposés dans cet ouvrage ont été conçus pour les enfants de 3 à 6 ans. Très simples à mettre en œuvre au quotidien, ils les aideront à développer leurs facultés d’apprentissage et à comprendre quel est, pour eux, la meilleure manière d'apprendre.

 

Ces activités ludiques sont divisées en trois parties : “avec la tête” pour celles qui utilisent uniquement les facultés intellectuelles, “avec son corps” pour celles qui intègrent obligatoirement les capacités motrices de l’enfant, “comme les grands” pour celles qui aident l’enfant à devenir autonome dans les gestes de la vie quotidienne et dans les apprentissages fondamentaux.

 

Antoine de La Garanderie était philosophe et pédagogue. Il a montré que si certains gestes sont nécessaires à l’apprentissage d’un sport ou d’un travail manuel, il en est de même pour les apprentissages intellectuels. Or la faculté d’apprendre est trop souvent considérée comme innée. Sa pédagogie, qui repose sur la conviction que tout enfant peut réussir, explique et détaille ces gestes nécessaires aux apprentissages.

 

Jeux pour apprendre, d’après la pédagogie d’Antoine de La Garanderie, Bénédicte Denizot, éditions Eyrolles, 16,90 €.

Votre recherche

Violence au collège : des initiatives pour dire non

Refus de la violence au collège : des initiatives pour modifier le comportement des élèves

La violence au collège, ce ne sont pas que des incidents graves. Il y a aussi la...

Lire la suite de l'article
Métiers du jeu vidéo : quelle formation choisir ?

Orientation : quelle formation choisir pour travailler dans les jeux vidéo ?

Votre enfant est passionné de jeux vidéo et rêve d’en faire son...

Lire la suite de l'article
Art et spectacle : les nouveaux cirques !

Spectacles pour enfants : emmenez-les voir du nouveau cirque !

Depuis une vingtaine d’années, un vent de nouveauté souffle sur les...

Lire la suite de l'article
Petit manuel de la  messagerie instantanée

Le langage des ados sur les messageries instantanées

Les messageries instantanées, largement utilisées par les ados pour...

Lire la suite de l'article
Pourquoi les jeunes aiment-ils tant communiquer par messagerie instantanée ?

Pourquoi les jeunes communiquent-ils surtout par messagerie instantanée ?

MSN (renommé Windows Live Messenger), Facebook ou Gmail… : les...

Lire la suite de l'article