Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Scolarité

Mon enfant entre dans une nouvelle classe comment le rassurer ?

Comment rassurer un enfant inquiet d’entrer dans une nouvelle classe ? Que représente cette étape pour lui… et ses parents ? Les réponses de  Stéphane Bonnery, maître de conférences en sciences de l’éducation à l’université Paris-VIII.

 

Tous les enfants vivent-ils de la même manière l’entrée dans une nouvelle classe ?

Stéphane Bonnery : Non, car ils sont tous différents ! Mais c'est justement parce qu'ils sont différents que se pose le besoin de répondre la même chose à tous. Se dire “mon enfant est différent”, c'est prendre le problème par le mauvais bout.

Au contraire, il faut inscrire les enfants dans un cadre collectif pour les rassurer. En leur rappelant par exemple qu'on est soi-même passé par là au même âge ou que d'autres élèves vivent la même aventure.

Poser une histoire commune est une bonne solution pour les aider à identifier cette épreuve, sans en faire une difficulté propre et personnelle qui serait très culpabilisante.

Peut-on considérer cela comme un rite de passage ?

S. B. : Oui, en intégrant sa dimension importante d'effet de seuil à franchir. Le côté rite de passage angoisse beaucoup les parents qui font écho à l'appréhension de leurs enfants, parce qu'ils s'en soucient. C'est oublier que les rites de passage font avant tout… grandir.

Ce sont des étapes nécessaires. Il est bon de reconnaître qu'il y a en effet une rupture à venir, en les accompagnant et en leur donnant le courage de surmonter l'épreuve. Il faut les rassurer, mais sans leur mentir et en leur désignant clairement l'obstacle, plutôt qu'en tentant de le cacher pour les protéger.

Nous vivons dans une société qui a peur des ruptures, alors qu'au contraire ce sont elles qui, bien accompagnées, permettent d'évoluer.

Quel est le rôle du maître ou de la maîtresse face aux “nouveaux” venus ?

S. B. : L'enseignant les aide à réaliser le saut qui va de pair avec la nouveauté. Changer de classe, c'est matérialiser ce passage intellectuel qui permet aux élèves de comprendre qu'ils font désormais face à des exigences et des activités nouvelles.

Or, on inquiète souvent les enfants avec l'idée du changement, au lieu de leur dire : “Chouette, il y a du nouveau ! Regarde comme tu grandis !” Le maître ou la maîtresse met aussi l'accent sur l'ancrage collectif, l'exercice commun à tous les enfants dans tout le pays. C'est ce discours qui rassure les enfants, qui ne se sentent alors plus seuls face à la nouveauté.

 

Le 7 septembre 2013 Propos recueillis par Mathilde Annaud pour le magazine Toboggan.

A propos de Stéphane Bonnéry

Stéphane Bonnéry est maître de conférences dans le département des sciences de l'éducation à l'université Paris-VIII. Il a publié Comprendre l'échec scolaire. Elèves en difficultés et dispositifs pédagogiques aux éditions La Dispute, coll. “L'enjeu scolaire”.

Votre recherche

Repas de fête : les tortillons apéritifs en pâte feuilletée

Repas de fête : les tortillons apéritifs en pâte feuilletée

Le soir du réveillon, quel plaisir de préparer avec les enfants ces petits...

Lire la suite de l'article
Bricolage pour les enfants : une glace trompe-l’œil à la façon de Claes Oldenburg

Bricolage pour les enfants : une glace en plâtre pour faire une farce

Attention aux dents ! Avec ce bricolage inspiré par l’œuvre de...

Lire la suite de l'article
Bricolage en plein air : comment fabriquer un abri pour les chauves-souris !

Activité bricolage : un abri à chauve-souris facile à fabriquer

Après être sorties la nuit chasser les moustiques, les chauves-souris aiment...

Lire la suite de l'article
Lycéens : comment assumer et gérer sa réputation ?

Lycéens : comment assumer et gérer sa réputation ?

A l'adolescence, l'opinion des autres et l'image de soi comptent beaucoup. Mais une ...

Lire la suite de l'article