Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Scolarité

Il a toujours faux à ses problèmes

Chez vous aussi les devoirs après l’école peuvent tourner au vinaigre ? Parfois, c’est vous qui craquez. D’autres fois, c’est votre enfant ! Cherchons l’erreur… et les solutions avec Audrey Akoun, psychologue spécialisée en pédagogie positive, et Isabelle Causse-Mergui, orthophoniste et rééducatrice en mathématiques.

 

 

C'est quoi le problème ?

  • Mon papa achète 5 avocats à 2 € pièce et, dans un autre magasin, il achète 2 barquettes de fraises à 3 € chacune. Combien a-t-il dépensé ? Facile… Pas du tout ! Votre écolier a toujours faux à ses problèmes !

La raison

  • « Déjà, le mot problème pose problème. L’enfant part d’emblée sur une difficulté pénalisante », prévient Audrey Akoun. L’exercice est en plus survalorisé par les enseignants et les parents, qui le considèrent comme un révélateur d’intelligence. De quoi faire perdre à un enfant ses moyens !

Les solutions

• « Commencez par parler d’“énigme” pour le mettre dans le rôle actif et valorisant du détective », propose Audrey Akoun.

 

• Ensuite, « assurez-vous qu’il comprend ce qui est demandé, complète Isabelle Causse-Mergui. Il ne s’agit pas de lui relire l’énoncé, mais plutôt de lui faire reformuler la question avec des mots à lui. »

 

• Il peut, par exemple, la raconter comme s’il racontait une histoire ou un film qu’il verrait dans sa tête. Il peut aussi la dessiner ou la mimer pour se représenter les choses. Comprend-il l’expression « 2 € pièce » ? Pas sûr, il voit peut-être de vraies pièces dans sa tête…

 

• Faites-lui découvrir aussi qu’il y a des informations plus importantes que d’autres pour qu’il se concentre sur les opérations principales (2 x 5 = 10  ; 2 x 3 = 6 ; 10 + 6 = 16). Que le papa ait changé de magasin n’a aucune importance… C’était pour faire diversion, c’était un piège ! 
 

 

Le 9 mars 2014
Sophie Viguier-Vinson
© Enfant Magazine
Photo : Ingram Publishing-Thinkstock

Nos spécialistes

• Audrey Akoun, psychologue spécialisée en pédagogie positive, est coauteur d’Apprendre autrement avec la pédagogie positive, éd. Eyrolles, cofondatrice de La Fabrique à Bonheurs proposant du coaching pour parents et enfants (www.lafabriqueabonheurs.com).

 

• Isabelle Causse-Mergui, orthophoniste et rééducatrice en mathématiques, est l'auteur de 100 idées pour aider les élèves « dyscalculiques », éd. Tom Pouce, et de A chaque enfant ses talents, éd. Le Pommier.

Où trouver de l’aide ?

• L’étude dirigée à l’école : les devoirs sont corrigés. Quand l’enfant rentre à la maison, vous n’avez qu’à lui proposer de regarder rapidement. Attention, vérifiez qu’il s’agit bien d’études dirigées et non surveillées. Renseignez-vous dans son école.

 

• L’aide aux devoirs : différentes formules existent selon les villes. Certaines sont gratuites. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

 

• Une orthophoniste : certaines sont formées pour aider en cas de blocage dans les apprentissages. Discutez-en avec l’enseignant de votre enfant.

 

Votre recherche

Petit manuel de la  messagerie instantanée

Le langage des ados sur les messageries instantanées

Les messageries instantanées, largement utilisées par les ados pour...

Lire la suite de l'article
Pourquoi les jeunes aiment-ils tant communiquer par messagerie instantanée ?

Pourquoi les jeunes communiquent-ils surtout par messagerie instantanée ?

MSN (renommé Windows Live Messenger), Facebook ou Gmail… : les...

Lire la suite de l'article
Sophie Forte en concert, 9 octobre-26 décembre 2010

Spectacles pour enfants : Sophie Forte en concert, du bonheur pour petits et grands !

Sophie Forte, artiste aux multiples facettes, sera sur scène jusqu’au...

Lire la suite de l'article
Le congé parental, un idéal ?

Congé parental : pourquoi choisir ce mode de garde des enfants ?

Le congé parental est un acquis social, mais est-il toujours la meilleure des...

Lire la suite de l'article