Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Parents

Quelques idées reçues sur l’homoparentalité

Ingénieure de recherche en sciences sociales, Martine Gross est auteure notamment de L'Homoparentalité, aux éditions du Cavalier bleu. Elle nous parle de cette réalité sociale et des préjugés qui y sont pourtant souvent rattachés.

 

Qu'est-ce que l'homoparentalité ?

L'homoparentalité est très plurielle. On peut définir la famille homoparentale comme une situation familiale dans laquelle au moins un enfant est élevé par au moins un parent s'autodéfinissant comme homosexuel.

Faut-il obligatoirement être un homme et une femme pour être parent ?

Si l'on considère qu'être parent, c'est s'engager vis-à-vis d'un enfant, on peut être parent de même sexe. Or notre droit fait comme si être parent signifiait toujours avoir procréé et assigne ce seul rôle au père et à la mère géniteurs de leurs enfants.

Pourtant, il existe une diversité de configurations familiales dans lesquelles les parents ne sont pas forcément ceux qui ont mis leurs enfants au monde. Ils ne sont pas nécessairement que deux et qu'un père et une mère. Les familles homoparentales s'inscrivent dans cette diversité de configurations en recouvrant à elles seules pratiquement tous les cas de figure.

Quelle est l'une des idées reçues les plus répandues sur l'homoparentalité ?

La paternité homosexuelle n'est pas encore bien acceptée. Les gens peuvent imaginer que des femmes élèvent des enfants sans père, mais l'inverse est beaucoup moins admis dans les représentations sociales.

De manière générale, la parentalité est plus volontiers associée à la maternité. Certains pensent même, de manière un peu sexiste, que les pères sont incapables d'élever des enfants. De plus, la suspicion de pédophilie n'est jamais très loin dans les représentations homophobes.

Et l'œdipe dans tout ça ?

Au début du XXe siècle, quand Freud a posé la notion d'œdipe, le rôle des hommes et celui des femmes dans la société étaient très figés. Aujourd'hui, les fonctions de chacun ont évolué, sont même partagées et échangées. Le père n'est plus forcément l'incarnation de l'autorité et peut paterner, tandis que la femme n'est plus là que pour materner et travaille. Ce qui est important pour l'enfant, c'est surtout qu'il y ait possibilité de triangulation, qu'il y ait deux personnes à la maison. 

 

Le 18 décembre 2009 Propos recueillis par Delphine Soury, illustration Soledad.

Votre recherche

ado sans conflit

Mon ado n’est pas en conflit avec nous, est-il normal ?

« Dire qu’à l’adolescence, filles et garçons ont un...

Lire la suite de l'article
L’usage du préservatif chez les ados

L’usage du préservatif chez les ados

Le fameux message de prévention « Sortez couverts ! » est...

Lire la suite de l'article
Ma fille veut se teindre les cheveux

Ma fille veut se teindre les cheveux

« Maman, je veux me teindre les cheveux ! »  D’un air...

Lire la suite de l'article
Ma fille est rentrée ivre

Ma fille est rentrée ivre

Vous n’y comprenez plus rien ! Votre fille de 15 ans, d’ordinaire...

Lire la suite de l'article
Flocon, Grobec et Mira, les héros du magazine Toupie

Psychomotricité : pourquoi mon tout-petit est-il un vrai casse-cou ?

Votre enfant teste en permanence ses capacités, cherche toujours de nouvelles...

Lire la suite de l'article
La masturbation à l’adolescence

La masturbation à l’adolescence

Se caresser pour se donner du plaisir est fréquent à l’adolescence....

Lire la suite de l'article