Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Collège

Un mauvais bulletin, que faire ?

Votre enfant a rapporté un mauvais bulletin à la maison. Vous vous demandez à juste titre si c’est grave. Pas de panique ! Prenez le temps d’examiner son bulletin et d’observer votre enfant, avant d’agir. Valérie Giaccone-Marcesche, pédopsychiatre, nous conseille à ce sujet.

 

Une lecture attentive

Ses notes ont baissé, vous voudriez comprendre si cette baisse est accidentelle ou si elle marque le début de difficultés scolaires réelles.

Regardez attentivement son bulletin : notez-vous une baisse des résultats partielle ou globale ? A-t-il des difficultés d'apprentissage dans certaines matières ou dans toutes ? Constatez-vous une chute importante des résultats ou des fluctuations acceptables ?

Ces premières observations vont vous permettre de savoir s'il faut tirer la sonnette d'alarme. En cas de mauvais bulletin “habituel”, signe de difficultés installées, il est nécessaire de faire un point avec l'enfant chez un spécialiste (orthophoniste, psychologue…).

Des événements particuliers ?

Interrogez-vous sur le contexte dans lequel arrive ce “mauvais” bulletin : y a-t-il eu dans la famille, un déménagement, une naissance, un divorce, un décès… ? Avez-vous par ailleurs observé des modifications de l'état physique de votre enfant : une forte croissance, une récente infection, qui le rendraient moins disponible aux apprentissages ?

Il ne faut pas oublier que l'enfant est un être en plein développement. Apprentissages, croissance, sociabilité, il mène tout de front ! Certaines modifications du “contexte” dans lequel grandit l'enfant peuvent expliquer des difficultés passagères dans les apprentissages.

Déceler un “mal-être”

Observez la façon dont votre enfant apporte son bulletin. Certains arrivent en pleurs, mais confiants, pour partager cette mauvaise nouvelle. D'autres vont préférer dissimuler le bulletin ou attendre le dernier moment pour le montrer : ils craignent le regard de l'adulte et sont anxieux, déjà, de leurs “performances”.

Pour éviter de passer à côté d'un mal être profond installé chez l'enfant, essayez de repérer si ce mauvais bulletin est associé à d'autres signes : une  tristesse, un repli, de l'agressivité ? Voyez à l'école si l'enfant manifeste une agitation, un manque d'attention, des difficultés relationnelles ? Si c'est le cas, n'hésitez pas à vous faire aider.

 

Le 7 février 2014 Sophie Coucharrière

Votre recherche

Blogs des mamans et des papas

Les meilleurs blogs des papas et des mamans

Bons plans, recettes de cuisine et billets d'humeur, voici quelques-uns des...

Lire la suite de l'article
Des écoles pour Haïti

Des écoles pour Haïti

Urgence Haïti : tous les magazines jeunesse de Bayard et de Milan s'associent...

Lire la suite de l'article
Exposition Bon appétit ! Mon enfant mange-t-il trop ou trop peu ?

Mon enfant mange-t-il trop… ou trop peu ?

A l'occasion de l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie...

Lire la suite de l'article
Qu'apporte la danse aux enfants ?

Activités extrascolaires : qu’apporte la danse aux enfants ?

Accessible dès 3-4 ans, la danse permet de développer de nombreuses...

Lire la suite de l'article
Leur sommeil, entre rêve et cauchemar

Sommeil de l’enfant : comment dorment-ils entre 5 et 7 ans ?

Entre 5 et 7 ans, les enfants traversent une période charnière...

Lire la suite de l'article
Premiers sports : le plaisir de bouger

Premiers sports : le plaisir de bouger

Si l'hiver donne envie de rester bien au chaud chez soi, en février, rien ne vaut...

Lire la suite de l'article