Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Lecture adolescents

Culture générale : comprendre l’évolution d'une langue

Votre enfant prépare le bac ou un concours ? Il ne doit pas négliger la culture générale qui permet souvent de faire la différence. Retrouvez méthodes éprouvées et conseils pratiques dans le numéro de mai de Muze dont nous vous proposons un extrait. Barbara Cassin, philosophe et philologue, y explique l'importance d'une bonne maîtrise du français.

 

Pourquoi les langues doivent-elles évoluer ?

Barbara Cassin : Pour qu'elle vive, une langue doit évoluer. Dans Apprendre à vivre enfin (entretien avec Jean Birnbaum, éd. Galilée, 2005), Jacques Derrida a très bien résumé les enjeux du langage. Il parle de “fidélité infidèle”, de “respect dans l'irrespect”. Ce qu'il veut dire, c'est que l'on doit faire évoluer la langue dans le respect de ce qu'elle est, de sa loi secrète. Le français, par exemple, doit pouvoir se transformer dans le respect et la compréhension de son histoire.


La langue a toujours été en mouvement, l'ancien français, par exemple, ne se disait ni ne s'écrivait comme aujourd'hui. Je ne suis pas contre la simplification de l'orthographe ou de la grammaire si elle se fait naturellement, de l'intérieur de la langue, et pas par des lois arbitraires qui la couperaient de son histoire.

Que pensez-vous de l’intégration de mots étrangers dans la langue française ?

Barbara Cassin : Je ne suis pas protectionniste ! On emploie des mots comme water-closet, week-end ou logos, et d'autres langues utilisent des expressions françaises. C'est comme de l'import-export… Cela ne met pas en danger la langue française.

Muze : Qu’est-ce que le français a à gagner d’une confrontation avec les autres langues ?

Barbara Cassin : Énormément ! Umberto Eco dit que “la langue de l'Europe, c'est la traduction”. Je pense qu'il faut parler au moins deux langues pour en parler vraiment une. La pratique d'une langue s'enrichit au contact d'une autre. C'est pourquoi je préconise la lecture des œuvres dans des éditions bilingues même quand on ne parle pas bien la langue. On peut entrer au cœur d'une langue à travers ses œuvres et, par comparaison, par réflexion, améliorer et ouvrir la sienne.

 

Le 29 avril 2009 Barbara Cassin, propos recueillis par Marie-Valentine Chaudon, pour le magazine Muze

Votre recherche

En vacances, on n’arrête pas de lire avec ses enfants !

Vacances : une sélection de livres pour les tout-petits

Profitez des vacances avec votre tout-petit pour prendre le temps de partager les...

Lire la suite de l'article
Exposition Bon appétit ! Comment le nombre de calories des aliments est-il calculé ?

Comment le nombre de calories des aliments est-il calculé ?

A l’occasion de l’exposition de la Cité des sciences et de...

Lire la suite de l'article

Eveil du tout-petit : comment joue-t-il avec les bruits ?

La rédaction du magazine Popi vous invite à participer à...

Lire la suite de l'article
jeunes et musique en ligne

Adolescents : la vie en musique !

Les jeunes écoutent de plus en plus de musique. Les trois quarts des...

Lire la suite de l'article
Paris en ligne : comment protéger les enfants / UNAF

Paris et jeux d’argent en ligne : comment protéger les enfants ?

A l’occasion de grands événements comme la Coupe du monde de foot,...

Lire la suite de l'article