Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Lecture

Echanger avec un correspondant anglais : mode d’emploi

Quels que soient le niveau et l’intérêt de votre enfant pour l’anglais, les échanges avec un ado de son âge peuvent le motiver et l’aider à progresser dans cette langue. Explications et conseils de Lemisse Al Hafidh, rédactrice en chef adjointe du magazine I love English.

 

Comment les parents peuvent-ils trouver un correspondant à leur enfant ?

Je leur conseille de passer par le système scolaire et s'il n'y a pas d'échange déjà mis en place, d'encourager les professeurs à passer des accords avec des établissements étrangers. Il y a aussi Internet, mais sur la toile, il est plus difficile de vérifier à qui on a vraiment affaire. Les parents doivent donc être très vigilants, et entamer le processus de recherche eux-mêmes, jusqu'à ce qu'ils soient sûrs de la personne avec qui leur enfant va correspondre.

Doit-il être de langue maternelle anglaise ?

A partir du moment où la langue de l'échange n'est la langue maternelle d'aucun des deux correspondants, elle devient un outil de communication. Il est bien sûr possible de faire des progrès car l'important est de se faire comprendre par l'autre. Mais il ne faut pas s'attendre à acquérir un niveau d'anglais impeccable, même si par exemple, les adolescents Japonais ou Norvégiens s'expriment souvent très bien en anglais.

Faut-il écrire ou recevoir les lettres en anglais ?

Dans l'idéal, les deux. Mais si l'autre adolescent veut pratiquer son français, le mieux est d'écrire chacun dans la langue de l'autre. Ecrire, c'est mettre en pratique tout ce qu'on a appris en classe, et tout ce qu'on a pu lire. Et puis si l'adolescent veut s'exprimer sur un sujet précis, cela va lui demander un vocabulaire spécifique qu'il ne connaît pas forcément. Il va donc apprendre à utiliser des outils pour s'aider, comme le dictionnaire.

Que pensez-vous de l’utilisation du chat ? De l’e-mail ?

L'utilisation de la messagerie instantanée peut mettre sous pression. A moins d'être bilingue, il est difficile de formuler une phrase écrite très rapidement. L'e-mail a l'avantage d'être plus rapide que le courrier postal, et il est à mon sens moins intimidant, car on peut répondre dans la minute, ou quelques jours après. Et pour les adolescents plus à l'aise à l'oral qu'à l'écrit, pourquoi ne pas essayer les systèmes de visioconférence, type Skype ?

 

Le 7 septembre 2009 Oanna Favennec

Votre recherche

Recette d'avril : lasagnes aux légumes

Lasagnes aux légumes

Quand légume rime avec grimace pour les plus petits, une seule solution :...

Lire la suite de l'article
Recette d'avril : yaourts à la compote de rhubarbe et banane

Yaourts à la compote de rhubarbe et banane

Cette recette fera découvrir aux enfants la rhubarbe de façon subtile ainsi...

Lire la suite de l'article
Recette de mars : asperges rôties à la mozzarella

Asperges rôties à la mozzarella

Comme toutes mes amies auxquelles j’ai donné cette recette, essayez-la et...

Lire la suite de l'article