Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Lecture

Un correspondant peut-il l’aider à progresser en anglais ?

Rien ne semble indiquer une grande motivation pour l’anglais chez votre enfant… Quels que soient son niveau et son intérêt pour cette matière, un échange de lettres ou de mails avec un autre ado peut compléter et rendre plus attractif ce qu’il étudie en cours. Explications et conseils de Lemisse Al Hafidh du magazine I Love English.

 

Quel est l’intérêt pour un enfant d’avoir un correspondant ?

Pour un jeune qui n'aime pas du tout l'anglais à l'école, avoir un correspondant stimule son intérêt pour la langue. Cela lui donne envie de communiquer avec quelqu'un de son âge, de parler de ses goûts, de ses passe-temps…

Pour un jeune qui aime déjà la langue, écrire à son correspondant l'encourage à pratiquer. Ensuite, si la relation se passe bien, et qu'un voyage est organisé, l'adolescent découvrira un pays avec quelqu'un de son âge.

Cela peut être une alternative aux séjours linguistiques, en permettant aux parents d'être plus rassurés, car ils auront pu communiquer avec la famille du correspondant pour organiser le séjour.

Comment ces échanges peuvent-ils compléter les cours en classe ?

L'enfant apprend avec son correspondant les aspects culturels de la langue : la manière de parler, les expressions idiomatiques, qui sont très importantes, notamment en Grande-Bretagne. Par exemple, alors qu'on apprend à l'école à demander à quelqu'un comment il va : “How are you?”, les Britanniques utilisent réellement “How are you doing?” ou “How is it going?”. Les accents sont également très différents en fonction des pays, des régions et même des classes sociales.

A partir de quel âge est-ce intéressant ?

Dès que l'enfant sait formuler des phrases dans la langue. Pour l'anglais, c'est au début du collège, si c'est sa première langue vivante, autour de 12 ans.

Comment bien choisir son correspondant ?

Pour un adolescent, l'important est de trouver quelqu'un de son âge, ou de sa tranche d'âge. Ils ne sont pas obligés de partager exactement les mêmes passions. Ils peuvent aimer chacun la musique, mais pas la même, aimer le sport, mais pas le même…

Mais il faut que chacun soit assez intéressé par l'autre pour avoir envie de communiquer, puis de se rencontrer en chair et en os et de passer de bonnes vacances ensemble. Evidemment, cela ne marche pas à tous les coups. Alors si l'on sent que l'autre n'est pas très emballé, qu'il n'écrit pas souvent, mieux vaut ne pas insister et en trouver un autre.

 

Le 15 septembre 2009 Oanna Favennec

Votre recherche

Le permis de conduire : un rite de passage

Le permis de conduire : un rite de passage

Le permis de conduire est devenu un rite de passage vers l'âge adulte, en...

Lire la suite de l'article

Ces insectes qui nous font peur

C'est l'été, il fait beau, et tous les petits insectes pointent le bout de...

Lire la suite de l'article
Les relations parents-enseignants au collège

Les relations parents-enseignants au collège

Le collège ouvre moins facilement ses portes que l’école primaire et...

Lire la suite de l'article
Surmonter l’entrée en sixième, où comment les lecteurs d’Okapi se passent le flambeau

Comment les aider à franchir le cap de la sixième avec le blog d’Okapi ?

La rédaction d’Okapi, le magazine bimensuel des 10-15 ans,...

Lire la suite de l'article

Le bébé joue avant même d’être né !

D’abord simple plaisir sensuel chez le tout-petit, le jeu devient peu à peu...

Lire la suite de l'article