Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Parents

Comment parler de son travail à ses enfants ?

Les petits se posent très tôt des questions sur l’endroit où partent travailler leurs parents, et ce qu’ils y font…  Même si les enfants ne peuvent pas comprendre toute la complexité du monde professionnel, ils ont besoin de points de repères. Comment répondre à leurs questions et aborder le sujet avec les plus jeunes ou les ados ?

 

Des explications nécessaires dès 2 ans

Auteur de Les mères qui travaillent sont-elles coupables ? (éd. Albin Michel), la psychanalyste Sylviane Giampino juge nécessaire que les parents, très tôt, “mettent des mots” sur leur métier, afin d'aider les tout-petits à s'en forger des représentations, et donc à ne pas s'inquiéter lorsqu'ils ne les voient pas.

“Dès deux ans, on peut leur dire comment le travail s'appelle, nommer les collègues, expliquer que l'on va ‘à la boutique', ‘au journal', ou ‘au rendez-vous' par exemple. Si on reste flou, ils peuvent s'imaginer que tous les parents du monde qui partent ‘au travail' se retrouvent au même endroit !”

Lorsque les sphères professionnelle et familiale sont imbriquées, le mystère s'estompe, mais le dialogue reste essentiel : “Ces enfants ont parfois l'impression que leurs parents travaillent sans cesse, constate Sylviane Giampino, il s'agit alors d'introduire des repères dans l'espace et dans le temps.” 

Un discours concret… et une visite du lieu de travail

Il est parfois possible de donner un tour plus concret au discours en faisant visiter son cadre de travail aux enfants : “Ils veulent savoir où nous passons nos journées, de même que nous voulons savoir ce qu'ils font”, résume Michèle, mère de famille.

“Lors de fêtes de fin d'année, Pauline et Thomas étaient plus intéressés par le fait de venir au bureau que par l'arbre de Noël”, poursuit-elle.

“C'est surtout depuis deux ans – vers les âges de 8 et 10 ans – qu'ils ont commencé à me poser des questions sur mon travail, mais ce n'est pas très régulier, remarque Michèle. Il leur arrive de demander une précision lorsqu'ils entendent une conversation. Je suis en poste dans une société de gestion, un univers un peu complexe à leur présenter. Mais j'utilise des comparaisons avec des exemples très concrets – leur porte-monnaie, leur compte en banque – pour leur répondre.”

Etablir des liens avec leurs propres expériences

Avec des adolescents, on peut aborder des notions plus pointues ; là non plus, le but n'est pas de se livrer à un exposé en règle, mais de leur donner quelques informations ponctuelles et opportunes.

Pour Bertrand Pointeau, auteur de L'entreprise enfin expliquée aux ados et aux autres (éd. Nathan), “les explications seront d'autant mieux assimilées qu'elles font écho à un vécu. Il est donc judicieux de rebondir sur des expériences comme une visite d'entreprise, le stage d'observation en classe de troisième, etc.” De quoi rendre le monde du travail moins intimidant ou lointain à leurs yeux.

 

Le 28 juillet 2010 Aurélie Djavadi

Votre recherche

J'étais où avant de naître ?

C'est vers l’âge de 3 ou 4 ans que les enfants commencent à...

Lire la suite de l'article

Quel traitement contre les poux et les lentes ?

“Attention, les poux sont là !” : un petit mot dans le...

Lire la suite de l'article
Quelle méthode de lecture utilise-t-on au CP ?

Quelle méthode de lecture utilise-t-on au CP ?

Globale, semi-globale ou syllabique ? Vous avez encore en tête la...

Lire la suite de l'article

Peut-on annuler les achats en ligne d’un mineur ?

Votre enfant a effectué, sans votre accord, un achat sur Internet. Nous avons...

Lire la suite de l'article

Pourquoi votre enfant est-il vulnérable sur les trajets scolaires ?

Un adulte et un enfant ne perçoivent pas les dangers de la route de la même...

Lire la suite de l'article
Les grandes vacances des tout-petits

Les grandes vacances des tout-petits

En jouant l’enfant découvre le monde. C'est sa façon à lui...

Lire la suite de l'article