Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Séparation des parents : le témoignage d’un adolescent

Colère, tristesse, mélancolie, chagrin… Comment les enfants vivent-ils les moments qui précèdent la décision de divorcer, puis la séparation de leurs parents ? Le magazine jeunesse Phosphore a recueilli le témoignage d'un adolescent, Lucas, qui a affronté la séparation de ses parents sans exprimer d’émotion particulière, pour se préserver.

 

“J’ai un peu précipité les choses, parce que je n’en pouvais plus” 

Lucas : “Mes parents se sont séparés quand j'étais en seconde. C'était une séparation froide, silencieuse, plutôt douce. Sans cris, sans heurts. Ça n'allait pas depuis deux ans. Un soir, ils étaient rentrés sans échanger une seule parole, dans un silence de mort.

J'avais l'espoir que ce soit passager. Mais au bout d'un moment, je ne supportais plus leur relation, le silence à table. Eux n'osaient pas prendre de décision. J'ai un peu précipité les choses, parce que je n'en pouvais plus. Aujourd'hui, ils n'habitent plus ensemble, mais n'ont pas divorcé.

“La séparation de mes parents, c’est la fin d’un cycle”

Cette séparation a surpris beaucoup de monde. Pour beaucoup de leurs amis, c'était un couple modèle, avec des enfants modèles. J'aurais eu toutes les raisons pour m'interposer, pour pleurer. Mais j'ai considéré que c'était leur histoire et que ceux qui sont autour doivent s'y faire : qui suis-je pour leur dire comment mener leur vie ? J'ai eu une vie merveilleuse, une éducation de rêve. La séparation de mes parents, c'est la fin d'un cycle, comme la fin de l'adolescence, et la fin du lycée, d'ailleurs.

Je ne voulais pas en rajouter. Pour moi, c'était la meilleure façon de leur montrer que je les aimais, et c'était une forme de protection : si je me permettais de pleurer, ce serait apocalyptique. Ma sœur, qui a quatre ans de plus de moi, a pris parti, piqué des colères et beaucoup pleuré. Je me suis engueulé plusieurs fois avec elle : “T'habites plus à la maison, ta vie ne va pas changer, et moi, je me prends tout dans la gueule !” Je me considérais comme plus impliqué, je me sentais plus courageux, j'étais fier de me sentir fort et responsable.

“Plein de sentiments sont restés au fond de moi” 

En fait, j'ai été pris au piège. Plein de sentiments sont restés au fond de moi, que je n'ai pas exprimés. Cette année, en terminale, je vis une sorte de contrecoup. Je vais voir un psy depuis quelques mois : je n'ai pas purgé ce que j'avais en moi. Un amour qui ne va plus, des gens qui se sont trompés, on peut le comprendre. Mais il est beaucoup plus dur de mettre des mots sur la détresse de ma mère, de ma sœur, de ma famille. Ça m'a rendu malheureux.

J'ai toujours estimé que ma raison était plus forte que ma sensibilité. Mais ma raison a du mal à tout colmater. Je ne suis pas bien avec moi. Je ne comprends pas pourquoi. Je grandis, j'apprends à me connaître. Je ne reviendrai jamais là-dessus : l'attitude que j'ai eue m'a fait du mal, mais sur le coup, c'était la plus saine à adopter.”

 

Le 2 septembre 2010 Propos recueillis par Anne Bideault - Phosphore septembre 2010

Retrouvez l’intégralité du dossier “Entre filles et garçons, les clichés ont la vie dure” dans le magazine Phosphore de septembre 2010

Dans ce numéro du magazine Phosphore, disponible en kiosque jusqu'à la fin du mois de septembre 2010 votre lycéen pourra lire :

 

ENQUETE 15 - 20 ANS
Entre filles et garçons, les clichés ont la vie dure au lycée
Un gars, une fille, des tas de différences. Au lycée, grand moment des potes, des amours et des intenses réflexions sur l'avenir, en a-t-on fini avec les vieux clichés qui enferment chacun dans des rôles préétablis ?

REPORTAGE ACTU

Dans les coulisses de Facebook
Avec plus de 500 millions d'utilisateurs actifs, c'est un des sites Internet les plus fréquentés du monde. Et pourtant, ses cuisines restent assez secrètes. Une de nos journalistes a tenté de traverser l'écran, pour y jeter un oeil.

PORTES OUVERTES
Bienvenue à Sciences Po Paris
Une pépinière de futurs leaders, une réputation d'excellence et une modernisation très médiatisée, voilà une prestigieuse institution dans laquelle de nombreux bons élèves rêvent d'entrer. Allison, élève de 1re année, nous fait visiter son école.

 

Prix spécial nouvelle formule : 3,95 €.  

 

Phosphore.com

Retrouvez toutes les informations sur le site du magazine Phosphore.

 


 

Votre recherche

Quelques idées pour lui faire aimer les maths

Comment lui faire aimer les maths ?

On utilise les mathématiques tous les jours sans vraiment s’en rende...

Lire la suite de l'article
Harry Potter en 2009 : l’aventure continue !

Harry Potter en 2009 : l’aventure continue !

Voilà plus de dix ans que les aventures d’Harry Potter enchantent les jeunes...

Lire la suite de l'article
Quel intérêt pour les enfants de savoir nager ?

Pourquoi les enfants doivent-ils apprendre à nager ?

À la mer comme à la piscine, l'eau évoque la détente, le jeu,...

Lire la suite de l'article
Qui sont les adultes à connaître au lycée ?

Qui sont les adultes à connaître au lycée ?

Enseignants, conseiller principal d’éducation (CPE), surveillants…...

Lire la suite de l'article