Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Les filles et les garçons boivent-ils pour les mêmes raisons ?

Moins de consommation régulière d'alcool, mais des ivresses plus fréquentes… Les jeunes ne boivent plus comme les générations précédentes et leurs raisons et manières de le faire divergent beaucoup entre les garçons et les filles. Explications de Véronique Nahoum-Grappe, anthropologue.

 

Comment expliquer l’importance de la consommation d’alcool la nuit ?

Aujourd'hui, les nuits de fêtes ont perdu leurs cadres… Il y a quelques générations, vous alliez au bal, à la fête de la Saint-Jean. Il fallait rentrer tôt, sinon le pont de Nantes s'écroulait et vous finissiez broyé, comme le disait la chanson. Ou à minuit, comme Cendrillon.


Aujourd'hui, on “sort”, tout simplement. On passe d'un endroit à un autre : apéro, soirée, puis on va ailleurs, et encore ailleurs, pour finir en after… L'alcool est l'un des derniers moyens de structurer la nuit. Boire organise le temps : il y a d'abord un avant – je suis sobre – et un après – je suis gai, tout s'accélère. L'alcool n'a jamais connu un rôle aussi important.

Boire de l’alcool, est-ce féminin ?

Une fille qui boit, c'est inquiétant. Quand elle commande un whisky pur, l'un des grands attributs de la virilité, elle brouille les clichés. On se posera forcément des questions sur sa féminité. Si elle se saoule, elle perd de son maintien, elle se débraille. C'est une protection qui tombe, on peut rire ou profiter d'elle plus facilement. Ce risque, lié à la sexualité, est d'autant plus important que nous sommes à l'époque du sida. On le retrouve également dans l'histoire de ces fameuses “pilules de l'oubli”, que l'on pourrait glisser dans votre verre et qui vous mettent à la merci du “prédateur”.

 

Beaucoup plus qu'autrefois, les jeunes filles se retrouvent dans une position contradictoire : elles doivent être séduisantes, faire des conquêtes, tout en préservant leur image. L'euphorie de l'alcool aide alors à évacuer la pression.

Devant un verre, devient-on un homme digne de ce nom ?

Le garçon saoul résiste à une tempête intérieure, et en sort fortifié. Il entre en compétition, celui qui roule sous la table est le moins fort. Sa première cuite accompagne la fin de l'enfance : il sort la nuit, se trouve associé à l'aventurier, au chasseur. C'est aussi la nuit et devant un verre que le chef de bande a des idées, qu'il impose sa volonté.

 

Pourtant, aujourd'hui, on assiste à l'apparition d'héroïnes féminines qui entrent en compétition avec les hommes, sur leur terrain. Ce sont les personnages d'Angelina Jolie, le jeu vidéo “Tomb Raider ” ou les films Kill Bill, dans lesquels Uma Thurman assassine à tour de bras et boit cul sec, tout en restant incroyablement féminine…

 

Le 8 juillet 2008 Louis Imbert

Votre recherche

Les verrues en quetions

Les verrues en questions

50 à 70 % des enfants de 5 à 15 ans ont, ou auront, des...

Lire la suite de l'article
L'étape du collège à l'adolescence

L'étape du collège à l'adolescence

Les années collège sont souvent des années de révolution pour...

Lire la suite de l'article
La démotivation chez les ados

Les ados et la démotivation

Un adolescent donne souvent l'impression de ne s'intéresser à rien, de ...

Lire la suite de l'article
Les ados et l'autorité

Les ados et l'autorité

L'entrée en adolescence va souvent de pair avec une remise en cause de ...

Lire la suite de l'article
automutilation à l'adolescence

L'automutilation à l'adolescence

Lacérations avec un cutter, brûlures de cigarettes, ces blessures qu'un ...

Lire la suite de l'article