Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Scolarité

Ne pas perdre le fil

Vérifier les devoirs ou encore veiller à ce que ce moment se déroule le mieux possible, voilà notre devoir à nous, parents !

 

Revoir les devoirs faits à l’étude

Dans le cas où nous, parents, ne sommes pas là au moment des devoirs – notre enfant étant à l'étude jusqu'à 18h par exemple ou s'il est pris en charge par un autre adulte (une voisine, une nounou, un grand parent) – une bonne habitude à prendre est de revenir rapidement sur les devoirs avec l'enfant, soit chaque soir si on en a le temps, soit le week-end.

Il ne s'agit pas seulement de vérifier que les devoirs ont bien été faits, mais surtout de montrer à votre enfant que vous vous intéressez à sa scolarité. Les devoirs sont souvent le seul lien tangible qui existe entre l'école et les familles, il faut y accorder de l'attention.

Et si ça se passe mal ?

Dans toutes les familles, il y a des points de tension enracinés dans le quotidien et qui semblent irrémédiables : ici, le moment délicat, c'est la douche, ou le brossage des dents, là, le repas, ailleurs, ce sera le moment du coucher… et souvent, ce sont les devoirs. On essaie de garder son calme, on explique et on ré-explique, mais malgré tout, chacun se braque, la tension monte, tout le monde s'énerve et ça finit en cris et en claquements de portes. Bref, un fiasco !

L'art de la pédagogie, c'est un métier, et un vrai talent dont nous ne sommes pas tous dotés, malheureusement. Entre enfants et parents, il se joue en outre des choses qui dépassent largement le cadre scolaire, et les devoirs deviennent l'enjeu de ces tensions, fort naturelles par ailleurs.

Que faire dans ce cas ? Si le conflit est ponctuel, attribuons-le à la fatigue du jour ou à un énervement passager… et n'insistons pas. Ça ne sert à rien de faire les devoirs dans l'énervement général : autant tout arrêter, quitte à reprendre le travail plus tard, ou à passer la main à l'autre parent par exemple.

En revanche, si les conflits sont systématiques, il faut en parler à l'enseignant qui vous aidera à trouver une solution alternative pour désamorcer cette tension. On peut alors par exemple inscrire l'enfant à l'étude pour qu'il y fasse ses devoirs, ou encore demander à un autre adulte de son entourage de prendre les devoirs en charge.

 

Le 11 février 2014 Laure Dumont
Photo : Zoonar RF-Thinkstock

Votre recherche