Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Sexualité des enfants : avec quels mots leur parler des interdits ?

Expliquer à un enfant ce qui est possible, et ce qui interdit, en matière de sexualité pose des difficultés à de nombreux parents. Comment trouver le ton juste pour informer sans déprécier la sexualité ni effrayer l’enfant ? Les conseils de Pascale Poulain, psychologue clinicienne.

 

La sexualité, un sujet attirant pour l’enfant…

Les parents l'ont parfois constaté, cette question de la sexualité passionne certains enfants. Il y a des enfants plus curieux que d'autres ! Mais il faut peut-être s'interroger sur le climat incestueux qui existe dans la famille. Certaines situations excitent l'enfant : se montrer nu devant lui, prendre son bain avec lui ou l'embrasser sur la bouche sont des gestes excitants, notamment avec un enfant qui n'est pas encore à l'école primaire.

Ses pulsions ne seront pas canalisées vers d'autres apprentissages comme la lecture. Donc, puisqu'on sait que la sexualité de l'enfant existe et qu'il se masturbe, ne l'excitons pas par des situations qui ne sont pas sans effet pour lui…

S'il vous semble que l'enfant est envahi par ces questions, par exemple parce qu'il a surpris une scène d'amour ou qu'il a vu des images dans un film, vous pouvez consulter un professionnel.

… mais pas facile à aborder pour les parents

Même si elle n'a pas le même sens que celle d'un adulte, la sexualité est reliée aux parents car l'enfant n'a pas fini son développement psychique et sexuel – notamment en phase œdipienne –, et n'a pas encore trouvé d'autres objets d'amour. Inconsciemment, le parent se souvient de ses débuts érotiques liés, pour lui aussi, à ses propres parents.

On ne peut donc pas être complètement détendu sur le sujet et ce n'est pas plus mal ; comme le sujet nous sollicite, nous veillons à trouver les bons mots et la juste distance, en gardant en tête deux principes.

Le premier, c'est qu'il faut répondre aux questions de l'enfant pour ne pas brider sa curiosité, en sachant qu'il n'a pas besoin de tout savoir et qu'on peut couper court à ses questions si l'on sent que le sujet l'envahit. Le second : nous devons respecter son intimité et sa pudeur.

Des interdits valables à la maison, comme à l'école

Quelquefois, la question des interdits sexuels surgit à l'occasion d'un événement qui se produit hors de la maison. Par exemple, vous apprenez par votre enfant qu'à l'école, il a surpris entre enfants des attitudes limites, dans les mots ou dans les gestes. S'il vous rapporte une telle scène, c'est qu'il a compris ce que cette attitude avait de déplacé. Dites : “Tu as bien remarqué, ce n'était pas une attitude normale : la sexualité n'a pas à être agressive, violente ou vulgaire.”

Mais c'est à l'école d'intervenir sur ce sujet. Vous pouvez quand même en parler à l'enseignant, pour l'avertir de ce qui s'est passé. Profitez de l'incident pour redire les principes fondamentaux : la sexualité, ça se pratique entre deux personnes consentantes et de même âge ; et jamais dans sa famille.

Rappelez à votre enfant : “Tu dois apprendre à dire non et ne jamais te forcer à faire des choses que tu n'as pas envie de faire.”

Il faudra aborder cette question une fois dans l'enfance, ou une ou deux fois plus tard, un peu avant l'adolescence. Mais ne le faites pas davantage, et ne remettez pas le sujet sur le tapis avant chaque départ en colonie : il ne faut pas non plus être obnubilé par cette peur

 

Le 8 novembre 2010 Texte d’Anne Lamy. Illustration de Jacques Azam

L’inceste sur mineurs dans le code pénal

Depuis janvier 2010, l'inceste n'est plus une agression sexuelle parmi d'autres. Le Parlement a adopté un projet de loi consacrant la spécificité de l'inceste sur mineurs dans le code pénal. Le texte devrait permettre de poursuivre plus aisément les auteurs de délits sexuels au sein de la famille.

 

Jusqu'à présent, l'inceste était considéré comme une circonstance aggravante d'une agression sexuelle, mais, dans les faits, il était complexe de condamner un auteur de tels actes. Les experts estiment que les affaires d'inceste représentent 20 % de l'ensemble des agressions ou crimes sexuels.

A propos de Pascale Poulain

Pascale Poulain, psychologue clinicienne est l'auteur de La Sexualité, publié chez Nathan dans la collection “J'en parle avec mon enfant”.

Votre recherche

Activité bricolage : un bracelet gourmand en pâte Fimo

Activités manuelles : un bracelet en pâte Fimo à faire avec les enfants

Votre enfant a envie de fabriquer des bijoux avec de la pâte Fimo ? Le...

Lire la suite de l'article
Mon enfant est amoureux…

Mon enfant est amoureux…

Vous pensiez être tranquille jusqu’à l’adolescence… Et...

Lire la suite de l'article
Mon fils déprime

Mon fils déprime

Il ne sort presque plus,...

Lire la suite de l'article
Les parents doivent-ils cohabiter avec leur enfant en couple

Les parents doivent-ils cohabiter avec leur enfant en couple ?

Dans son livre "Grandir en temps de crise", le pédopsychiatre Philippe...

Lire la suite de l'article
L'hyperactivité à l'adolescence

L'hyperactivité à l'adolescence

Qu'un adolescent soit un peu agité et présente des difficultés de...

Lire la suite de l'article
Les ados et la question de la mort

Les ados et la question de la mort

Un adolescent qui fait souvent allusion à la mort ou semble nourrir un attrait...

Lire la suite de l'article