Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Crèche, nounou, école maternelle : une journée sans maman

En septembre, pour certains enfants, c'est l'heure de la rentrée chez la nourrice, à la crèche ou à l’école maternelle. Quelques conseils pour vivre au mieux la séparation de la journée et se retrouver le soir avec bonheur.

 

Que se passe-t-il lors de cette séparation quotidienne ?

Le petit enfant perçoit le monde à travers sa mère. Vers 9 mois, il prend conscience de sa propre existence. Mais pour lui, c'est un effort permanent de reconstituer une vision du monde en dehors de sa mère. Sa mère aussi s'est habituée à percevoir le monde à travers son enfant. En le quittant, elle a peur de manquer à son devoir de maman. Elle ne se sent pas toujours bien. Or le petit est à l'écoute de ce qu'éprouve sa maman. Le petit enfant qui quitte sa mère ressent de la peur. Mais il a aussi beaucoup de plaisir à jouer avec d'autres enfants, à découvrir de nouvelles manières de penser. Cette expérience est très structurante pour lui. Et quand sa mère vient le chercher, souvent il est excité ou il pleure, même s'il a été heureux toute la journée. C'est sa façon de dire : "Je t'aime, tu m'as manqué."

Comment le préparer ?

Organisez une séparation progressive. Dans la mesure du possible, restez un peu sur les lieux où il va vivre, racontez aux personnes qui vont s'occuper de lui qui il est. Bref, installez une médiation. C'est l'occasion d'apprendre à faire confiance à ces personnes, condition indispensable pour réussir la rentrée. Informez l'enfant sur ce qui va se passer : ce lieu nouveau prévu pour lui, le temps qu'il va y rester… Le soir, racontez-lui votre journée sans lui, ce qui vous a fait plaisir, ce qui vous a déplu aussi et expliquez-lui pourquoi. Cela le rassurera, car l'enfant croit toujours que si sa mère ne se sent pas bien, c'est de sa faute. Et n'oubliez jamais que l'enfant n'a pas à être le consolateur de sa mère !

Ses petits bonheurs…

Pour mieux se quitter et mieux se retrouver, allez le chercher à deux le premier jour de la sortie de la crèche, et fêtez l'événement le soir à votre manière.
Si vous le pouvez, emmenez-le sur votre lieu de travail pour lui montrer où vous êtes quand vous n'êtes pas avec lui.
Faites une photo le jour de la rentrée, devant la crèche ou l'école… Il se sentira fier d'être un "grand".

 

Le 18 septembre 2008 Maurice Titran - Propos recueillis par Marie-Hélène Gros

A propos de Maurice Titran

Le pédiatre Maurice Titran a été directeur du CAMSP (Centre d'action médico-sociale précoce) de Roubaix.

Votre recherche

Compétition

Loisir ou compétition, le sport doit rester un plaisir

Adapté à la personnalité et aux compétences de son enfant, le...

Lire la suite de l'article
Microcrédit, Fondation Grameen, Crédit Agricole

Qu’est-ce que le microcrédit ?

En donnant accès aux plus pauvres à des biens essentiels (nutrition, eau...

Lire la suite de l'article
Maladie grave d'un enfant

Mon enfant est atteint d’un cancer : comment tenir le coup ?

Même s’ils ne représentent que 1 % des cancers et qu’ils...

Lire la suite de l'article
Avenir des enfants : Quand je serai grand je serai…

Comment les enfants imaginent-ils leur avenir ?

Quand je serai grand je serai... Quel enfant n'a jamais prononcé cette petite...

Lire la suite de l'article
Chatroulette : la roulette russe du chat

Chatroulette : un chat au contenu très choquant… à interdire d'urgence aux enfants

Chatroulette.com, le site qui permet de chatter devant une webcam avec un inconnu...

Lire la suite de l'article
Le sport, votre meilleur partenaire santé

Alimentation et santé : faire du sport ouvre-t-il l’appétit ?

A l’occasion de l’exposition de la Cité des sciences et de...

Lire la suite de l'article