Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Son premier chagrin d’amour… que faire ?

Quelle attitude adopter quand votre enfant vous parle de son amoureux (ou de son amoureuse), ou lorsqu’au contraire il n’évoque jamais ce sujet, et comment réagir à son premier chagrin amoureux ? Les conseils de Valérie Giaccone-Marcesche, pédopsychiatre.

 

Une grande émotion

A travers une histoire d'amour, l'enfant apprend à ressentir des émotions vraies, à les partager. Quand cette histoire s'arrête, il fait l'apprentissage de la frustration : lui ne l'a pas choisi, mais l'autre ne l'aime pas, ou plus.

“Il est difficile pour un enfant à cet âge de comprendre que l'autre a ses propres émotions, que c'est son droit et qu'il faut le respecter. C'est tout un travail”, explique Valérie Giaccone-Marcesche.

“Pas question de pleurer avec votre enfant s'il a un chagrin d'amour. La vie sentimentale des enfants doit rester à hauteur des enfants (et celle des parents doit rester aux parents).

Le parent est là pour entendre la souffrance de l'enfant. Entendre ne veut pas dire banaliser : pas question de tomber dans le ‘une de perdue, dix de retrouvées’ qui minimiserait la tristesse de l'enfant. Mais le parent doit pouvoir dire doucement : c'est un moment triste pour toi, mais ça va passer…”

Il n’a pas d’amoureux…

Vous n'entendez jamais parler d'amoureux ou d'amoureuse, mais cela ne semble pas le préoccuper ! Quand vous interrogez certains enfants sur le sujet, ils vous répondent : “Avoir un amoureux ? ça ne sert à rien !.” Ceux-là n'expriment pour le moment aucun intérêt pour la question. “Et il n'y a aucune raison de s'inquiéter pour eux, commente Valérie Giaccone-Marcesche. Ils placent pour l'instant leur énergie dans d'autres domaines, développent leur curiosité ailleurs : ils sont passionnés de dinosaures, de BD, de foot… Ils s'intéresseront à la question des amoureux plus tard.”
Mais certains enfants peuvent souffrir de rester en marge des histoires d'amour. Ils craignent de ne pas être comme les autres. Avec ceux-là, il est important de parler du sentiment amoureux et de les rassurer : l'amour viendra en son temps…

 

Le 13 février 2014 Valérie Giaccone-Marcesche - Propos recueillis par Sophie Coucharrière - Pour le magazine Astrapi (2009)
Photo : SvetaOrlova-Thinkstock

A propos de Valérie Giaccone-Marcesche

Valérie Giaccone-Marcesche est pédopsychiatre, diplômée de la faculté de médecine de Bordeaux et ancien médecin du service universitaire du CHS de Bordeaux.

Votre recherche

Lycée : quelle méthode pour apprendre ses cours par cœur ?

Lycée : quelle méthode pour apprendre ses cours par cœur ?

En classe de terminale, Pauline, 17 ans, n’arrive pas à retenir...

Lire la suite de l'article
La pudeur à l'adolescence

La pudeur à l'adolescence

Les adolescents sont en général très pudiques : un signe de...

Lire la suite de l'article
Autonomie : mon enfant veut s’habiller tout seul

Autonomie : mon enfant veut s’habiller tout seul, comment l’encourager ?

Le matin, plus question d’habiller votre enfant : il veut désormais le...

Lire la suite de l'article
Pollution : ce qu’il vaut mieux savoir…

Pollution : ce qu’il vaut mieux savoir…

Dans la rue ou chez vous, la pollution n’est pas forcément là...

Lire la suite de l'article
La sexualité à l'adolescence

La sexualité à l'adolescence

 La « première fois » est rarement vécue comme...

Lire la suite de l'article