Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Collège

Faut-il avoir peur de la violence au collège ?

Un an après les états généraux de la sécurité à l’école, qui se sont tenus les 7 et 8 avril 2010 à Paris, le point sur la violence au collège.

 

Un sujet très médiatisé

La violence dans le cadre des établissements scolaires est très médiatisée. Les actes de happy slapping entre élèves ou encore les agressions physiques qu'ont subies des enseignants ces dernières années pourraient laisser penser que la violence scolaire augmente et que plus personne, enfant comme adulte, n'est réellement à l'abri dans l'enceinte des établissements.

Les médias créent un effet de loupe trompeur et leurs récits peuvent donner l'impression que tous les collégiens sont systématiquement rackettés, par exemple, alors qu'il s'agit de faits isolés dans la réalité.

De violences scolaires sous surveillance nationale

Pour évaluer précisément ces phénomènes et pouvoir lutter contre, le ministère de l'Education a mis au point un système baptisé Sivis. Ce logiciel mesure chaque trimestre le nombre d'actes violents sur un panel anonyme et représentatif d'établissements.

En 2009-2010, 11,2 incidents graves pour 1 000 élèves ont été déclarés dans le second degré. Ce résultat recouvre des disparités entre les établissements : le taux est de 12,2 ‰ au collège, de 4,3 ‰ en lycée d'enseignement général et technologique et de 17,2 ‰ en lycée professionnel. On constate que cette violence scolaire est très concentrée sur certains établissements.

Les trois quarts des incidents recensés sont des atteintes aux personnes –&nbp;violences physiques (30 %) et verbales (38 %). Le Sivis recense également les actes de violence qui portent atteinte aux biens et à la sécurité de l'établissement.

Pour consulter la note d'information de novembre 2010 sur les actes de violence recensés dans les établissements publics des premier et second degré en 2009-2010.

 

Le 14 avril 2010 Laure Dumont

En savoir plus sur les états généraux de la sécurité à l'École

Les états généraux de la sécurité à l'École se sont tenus les 7 et 8 avril 2010 en Sorbonne, à Paris.

Ils ont permis de réfléchir et d'échanger sur les causes, les définitions et les évolutions de la violence à l'École afin de comprendre, prévenir et agir.

Cinq orientations pour faire reculer la violence en milieu scolaire ont été proposées par Luc Chatel, ministre de l'Éducation nationale.

• Mesurer la violence et le climat dans les établissements scolaires.

• Construire une nouvelle politique de formation des professeurs et de l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale.

• Renforcer le plan de sécurisation des établissements scolaires.

• Responsabiliser les acteurs et redonner du sens aux sanctions scolaires.

• Engager des actions ciblées dans les établissements les plus exposés à la violence.

 

Retrouver toutes les informations sur les états généraux de la sécurité à l'école.

 

Votre recherche

Ma fille de 10 ans se comporte déjà comme une ado

Ma fille de 10 ans se comporte déjà comme une ado

Vous trouvez que votre fille de 10 ans commence déjà à avoir un...

Lire la suite de l'article
Pourquoi fixer l’heure de son coucher aide l’enfant à grandir ?

Pourquoi fixer l’heure de son coucher aide l’enfant à grandir ?

Dans son livre Grandir en temps de crise, le psychiatre Philippe Jeammet revient...

Lire la suite de l'article
L’importance du look à l’adolescence

L’importance du look à l’adolescence

Les choix vestimentaires des adolescents décontenancent souvent les parents, voire...

Lire la suite de l'article
 « Les parents d’adolescent doivent garder confiance »

« Les parents d’adolescent doivent garder confiance »

Le pédopsychiatre Marcel Rufo répond chaque matin sur France 5 aux...

Lire la suite de l'article
La déscolarisation à l’adolescence

La déscolarisation à l’adolescence

Après des absences à répétition, certains jeunes finissent...

Lire la suite de l'article
La solitude chez l'ado

La solitude chez l'ado

Le sentiment de solitude est très répandu à l’adolescence....

Lire la suite de l'article