Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Scolarité

Comment reconnaître les types d’intelligence ?

Observer son enfant permet, mieux que n’importe quel test, de repérer les formes d’intelligence qu’il utilise le plus et celles qu’il faut l’aider à développer. Toutes lui seront précieuses ! Les explications de Bruno Hourst, ancien enseignant et chercheur.

 

Comment identifier les intelligences fortes et les intelligences faibles de son enfant ?

Bruno Hourst : D'abord en évitant les tests ! On en trouve (sur Internet) qui sont contraires, à mon sens, à l'esprit des intelligences multiples. Les parents risquent de cataloguer leur enfant dans telle ou telle intelligence, alors que l'important, c'est son “bouquet” d'intelligences. La meilleure manière de reconnaître les intelligences fortes et faibles de son enfant, c'est tout simplement de l'observer, dans ses activités à la maison et ses manières de faire, dans les activités qu'il apprécie particulièrement et celles qu'il pratique peu ou pas du tout.

Ensuite, une fois repérées ses intelligences “fortes” et “faibles”, il sera intéressant de lui proposer des activités combinant les deux : en utilisant des intelligences fortes, il acceptera de développer des intelligences où il est plus faible.

Chez un enfant qui a une intelligence corporelle/kinesthésique forte, il peut être intéressant de lui faire fabriquer des lettres de l'alphabet en pâte à modeler. À un enfant qui a une intelligence musicale/rythmique forte, on peut proposer de mémoriser des notions (les jours de la semaine ou les mois de l'année) en chansons ou en rythme.

En quoi est-ce essentiel de développer toutes nos intelligences ?

B. H. : J'y verrais trois grandes raisons. D'abord et avant tout pour développer d'une façon harmonieuse notre personnalité. Cela nous permettra toute notre vie de tirer parti de toutes les richesses qui nous sont proposées.

Ensuite, parce que la combinaison de toutes ces intelligences développe la créativité. Pour prendre un exemple célèbre, Einstein a eu ses meilleures intuitions non pas en faisant des calculs, mais en créant des images mentales (intelligence visuelle/spatiale), et il jouait très correctement du violon !

Enfin, posséder un bouquet d'intelligences bien développé et équilibré aidera l'enfant devenu adulte dans la réalisation de très nombreuses tâches, qu'elles soient complexes ou supposées banales : bien conduire une voiture, de manière responsable, nécessite une bonne utilisation des intelligences verbale/linguistique, logique/mathématique, visuelle/spatiale, corporelle/kinesthésique, interpersonnelle, intrapersonnelle et naturaliste…

Les intelligences multiples semblent donc faire l’éloge de la diversité ?

B. H. : Tout à fait. Et c'est ce qui donne à cette approche, à mon sens, une portée humaniste très importante : l'autre est différent dans ses richesses, et il est intelligent différemment de moi. Nous avons tous les deux infiniment d'avantages à vivre et à travailler ensemble.

 

Le 16 janvier 2014 Bruno Hourst, propos recueillis par Sophie Furlaud, pour le Cahier parents de Pomme d'Api
Photo : Poike-Thinkstock

Votre recherche

 Puberté : comment prendre soin de ses cheveux à l’adolescence ?

Comment prendre soin de ses cheveux à l’adolescence ?

Plus propres, plus brillants, plus forts, moins gras… Les marques rivalisent...

Lire la suite de l'article
Des magazines pour apprendre, réfléchir, comprendre et se détendre !

Des magazines jeunesse pour apprendre, réfléchir, comprendre et se détendre !

Votre enfant préfère se plonger dans des magazines plutôt que dans un...

Lire la suite de l'article
A faire avec les enfants : jardinez en famille !

Activités manuelles : des idées pour jardiner avec les enfants de 2 à 15 ans

Pas besoin d’un jardin… pour devenir jardinier ! Sur un balcon ou un...

Lire la suite de l'article